La petite amie de Superman a vécu à Sept-Îles

Photo de Jean-Christophe Beaulieu
Par Jean-Christophe Beaulieu
La petite amie de Superman a vécu à Sept-Îles
Margaret Kidder (encerclée), dans sa classe de cinquième année en 1959.

Peu de gens le savent, mais Margaret (Margot) Kidder, l’actrice qui interprète Lois Lane dans les films de Superman des années 70 et 80, a passé une partie de son enfance à Sept-Îles.

Vous l’avez vu dans Amityville la maison du diable et dans quelques séries télévisées, mais elle est surtout connue pour avoir interprété le rôle de la copine de Superman dans les quatre films du même nom.

Dans sa jeunesse, Margaret Kidder a vécu dans plusieurs villes et a voyagé beaucoup, dû au métier de son père, un ingénieur travaillant dans le milieu des mines. Elle est allé dans onze écoles différentes jusqu’à l’âge de 12 ans, pour ensuite atterrir à Sept-Îles, où elle a passé près de deux ans. On peut d’ailleurs l’apercevoir sur une photo du premier album de finissants de la première école anglophone de Sept-Îles, la Seven Islands Intermediate School, en 1959.

Une future star sur Des Braves

Dans les années 50, la communauté anglophone était florissante à Sept-Îles. Ils venaient de partout au Canada pour venir travailler dans les chantiers et usines de la région. En tant que plus gros noyau urbain, on retrouvait donc plusieurs services essentiels à Sept-Îles. Lorsque Kendall Kidder trouve un emploi à Schefferville à la fin des années 50, la décision est prise de s’établir à Sept-Îles. Ils arrivent tout droit de Labrador City lorsqu’ils décident d’emménager sur la rue Des Braves.

Les voisins de Margot Kidder se rappellent de la future actrice comme étant une jeune fille réservée.

«Elle vivait à trois portes de chez moi. Elle était douce et plutôt invisible en fait. Il y avait pas mal d’anglophones dans le quartier, et pour les enfants, elle semblait inintéressante», se rappelle David Booth, un voisin. «Peut-être que c’était un truc d’enfant justement, mais ce qui m’a marqué, c’est à quel point on ne la remarquait ou ne la connaissais vraiment».

Robert Scott Boucher raconte quant à lui que sa mère, qui avait 13 ans à l’époque, allait fréquemment garder la future star de cinéma.

«Elle vivait sur la même rue que les Kidder et c’est justement parce qu’ils étaient de proches voisins qu’elle avait pu avoir ce petit emploi».

La jeune fille de la classe ouvrière partira ensuite vers Vancouver, et trouvera son premier emploi en tant qu’actrice huit ans plus tard. C’est en 1978 qu’elle obtient le rôle de Lois Lane, qui l’aura ensuite fait connaître sur la planète.

Partager cet article