La pénurie de médecins affecte les services d’urgence de la Minganie

Photo de Nassima Bennaceur
Par Nassima Bennaceur
La pénurie de médecins affecte les services d’urgence de la Minganie
(Photo : archives Le Nord-Côtier)

La population de la Minganie devra composer avec des changements aux services d’urgences à l’hôpital de Havre-Saint-Pierre pour un mois, soit du 1er mai au 1er juin, en raison d’une pénurie d’effectifs médicaux.

Les personnes présentant des symptômes urgents (P1, P2 ou P3) pourront être vues par un médecin sur place.

Ceux dont le niveau de priorité n’est pas urgent (P4 ou P5) seront dans un premier temps vus par l’équipe de professionnelles de l’urgence. Au besoin, ils seront ensuite référés à un médecin pour une consultation externe sur rendez-vous.

Cette situation n’est que temporaire et va permettre de traiter les cas très urgents en priorité en attendant de recruter de nouveaux médecins dans la région.

Vu que le nombre de médecins disponible sur place est limité, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord suggère aux personnes ayant des problèmes de santé non urgents de contacter en premier le service Info-Santé au 811 ou à prendre un rendez-vous avec leur médecin de famille.

Il est important de préciser que l’urgence demeure ouverte 24h/24h pour tout soin urgent et qu’un médecin est sur place en tout temps pour administrer des soins aux patients. Un service d’ambulance reste à la disposition des personnes qui en auront besoin.

Le CISSS de la Côte-Nord est en contact avec les instances ministérielles et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Elle met tout en œuvre pour tenter de pallier cette pénurie de médecin à Havre-Saint-Pierre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de