La Minganie prévoit 115 000 $ d’actions pour lutter contre l’érosion des berges

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
La Minganie prévoit 115 000 $ d’actions pour lutter contre l’érosion des berges
La MRC de la Minganie a demandé au ministère des Transport du Québec d’effectuer dès cet hiver les travaux de stabilisation de la berge de la rivière Mingan près de la route 138, à Rivière-de-Mingan. 

La Table de concertation sur l’érosion en Minganie prévoit mener diverses actions totalisant 115 372 $ afin de lutter contre ce phénomène qui affecte presque toutes les municipalités de son territoire.

La MRC a fait cette annonce le 20 août dernier à l’occasion de la séance du conseil de la MRC tenue à Rivière-Saint-Jean.

Les élus ont du même coup approuvé le dépôt d’une demande d’aide financière de 63 455 $ au gouvernement provincial en vertu du Programme de soutien-intégration aux changements climatiques. La MRC contribuera elle-même à la hauteur de 37 743 $.

L’objectif est de mieux connaître les risques liés aux changements climatiques et de dresser un portrait des solutions durables de lutte contre l’érosion sur le territoire minganois.

La MRC pourrait ensuite demander des fonds pour mettre en œuvre les solutions ainsi identifiées.

«On veut unir nos forces en allant chercher des expertises externes, par exemple de l’UQAR, pour arriver avec un bon document et avoir l’écoute du gouvernement», a dévoilé la mairesse de Rivière-Saint-Jean, Josée Brunet.

«Présentement, il n’y a pas d’écoute du gouvernement pour l’érosion des berges tant qu’il n’y a pas d’infrastructure qui est touchée. Donc on a formé la Table de concertation au niveau de la MRC pour [convaincre le gouvernement] de débloquer des fonds», a-t-elle ajouté.

Élus et citoyens à l’action

Le maire de Longue-Pointe-de-Mingan, Martin Beaudin, croit que certains villages pourraient carrément disparaître si rien n’est fait contre l’érosion des berges.

«Un moment donné, tu n’as pas de choix. J’ai senti à la Table qu’on était là, on est pro-actions et on rentre dans le tas, c’est carrément ça qui va arriver», a-t-il lancé.

Josée Brunet a aussi appelé les citoyens à faire partie de la solution.

Le préfet Luc Noël a saisi la balle au bond et dénoncé les gens qui contribuent à l’érosion en campant illégalement près de la mer ou, pire encore, en passant la tondeuse sur l’élyme des sables.

« Ils se tirent dans le pied », a-t-il déploré en rappelant que la plante aide à maintenir les dunes.

La nature exacte des actions à être menées ainsi que la provenance des 14 174 $ manquants pour boucler le financement n’ont pas été dévoilées.

Par ailleurs, les élus de la MRC ont adopté une résolution demandant au ministère des Transports du Québec (MTQ) de commencer dès cet automne les travaux de stabilisation de la berge de la rivière Mingan près de la route 138, à Longue-Pointe-de-Mingan. Le MTQ prévoit plutôt effectuer les travaux à l’hiver 2020-2021.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de