La Minganie et Hydro-Québec concluent une entente de principe

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
La Minganie et Hydro-Québec concluent une entente de principe
L'évacuateur de crue en construction du barrage du réservoir Romaine-4.

La MRC de la Minganie et Hydro-Québec ont conclu une entente de principe vendredi à propos des versements annuels de 3,7 M$ pour les centrales Romaine-3 et 4.

L’entente, dont les détails n’ont pas été dévoilés, devra être entérinée par les municipalités lors de la séance du conseil de la MRC prévue mardi à Havre-Saint-Pierre.

Le préfet de la Minganie, Luc Noël, demeure prudent.

«Je vais être satisfait quand l’entente va être entérinée», a-t-il déclaré.

Les négociations entre les parties avaient commencé le 14 janvier et la MRC avait fait une première offre à Hydro-Québec le 4 février.

«Ils nous avaient amené des pistes de réflexion nouvelles qu’on a envisagées. Ce ne sera pas exactement ça, mais la rencontre a été positive et ils vont maintenant aller valider auprès des maires», explique Julie Dubé, porte-parole pour Hydro-Québec.

L’entente Romaine

L’entente Romaine conclue en 2009 entre Hydro-Québec et la MRC de la Minganie prévoit des versements annuels de 3,7 M$ pendant 50 ans par la société d’État à la MRC à compter de la mise en service de la centrale Romaine-4.

La société d’État a annoncé en décembre 2018 qu’elle repoussait la mise en service de 2020 à 2021. Elle attribue ce retard à la friabilité de la roche ainsi qu’à des changements aux méthodes de travail suite à l’accident de travail ayant coûté la vie au travailleur Luc Arpin le 9 décembre 2016.

La MRC et ses municipalités demandent que les versements débutent dès 2020. Elles prétendent qu’elles ont tablé sur cet apport supplémentaire dès 2020 pour engager certaines dépenses, dont le complexe aquatique inauguré en 2018 à Havre-Saint-Pierre, et que le report des versements leur causerait un préjudice financier.

Partager cet article