La grève prend fin aux traverses

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
La grève prend fin aux traverses

La grève des 150 officiers de navigation et mécaniciens de la Société des traversiers du Québec s’est terminée dimanche. Les membres du Syndicat des Métallos ont accepté à 80 % l’entente de principe intervenue quelques jours plus tôt pour mettre fin au conflit de travail qui perdurait depuis le 13 octobre.

Par Charlotte Paquet

L’horaire régulier aux deux traverses de la Côte-Nord ainsi qu’à trois autres services de traversier au Québec prévaut donc à nouveau depuis lundi. Dans un communiqué, le syndicat affirme avoir obtenu gain de cause sur deux grands enjeux. Il s’agit de la reconduction de la prime d’attraction et de rétention de 6,5 %, désormais allouée à près des trois quarts de ses membres plutôt que la moitié, et de la participation financière plus grande de l’employeur aux assurances collectives.

La grève prend fin, mais il reste tout de même quatre clauses « remorques » non résolues, notamment pour arrimer les salaires, les conditions de retraite, les droits parentaux et la durée de la convention à ce qui aura été négocié avec les autres salariés du secteur public.

« La grève aurait pu être évitée si l’employeur avait accepté de discuter dès le début des enjeux propres au secteur maritime. Ce n’est que le samedi 24 octobre que l’employeur a consenti à discuter de nos demandes, qu’il avait pourtant en main depuis le 2 juin », précise le représentant syndical des Métallos, Gordon Ringuette.


 

Partager cet article