La Féria attire 4 500 personnes

La Féria attire 4 500 personnes

Une centaine de personnes ont fait le circuit de la course des couleurs.

Une très belle journée attendait les familles port-cartoises le 4 août. Elles auront eu droit à de la diversité au niveau des activités et à une prestation mémorable de Martin Deschamps en fin de soirée.

La 11e édition de la Féria fera partie des «bonnes années» selon le coordonnateur de l’évènement, Stéphan Harvey.

«L’achalandage était remarquable. Il y a au-dessus de 1 500 personnes qui se sont présentées aux activités familiales et on estime la foule à 3 000 pendant les spectacles en soirée. On est très content du résultat, ça a été une super de belle journée», affirme-t-il.

Parmi les nombreuses activités organisées, le coordonnateur retient entre autres l’autobus-théâtre et la course des couleurs.

«L’autobus a très bien marché. Les gens de tout âge ont été très heureux de voir les performances, qui étaient de grande qualité mentionnons-le. La course aux couleurs, qui avait lieu en début de journée, a aussi été un franc succès. Une centaine de personnes, petits et grands, ont participé». Une exposition de voitures aura aussi contribué à attirer les curieux sur le site. Quant aux performances musicales de la soirée, Stéphan Harvey la résume en qualifiant de véritable «bête de scène» le rockeur Martin Deschamps.

Le retour des jeux gonflables, après trois ans, aura aussi plu aux familles. Mais le manque de bénévoles a toutefois rendu difficile la surveillance des enfants. Le coordonnateur de la Féria affirme en effet avoir eu à chercher jusqu’à la dernière minute pour en trouver.

«On perçoit qu’il y a de moins en moins de gens qui se rendent disponibles pour du bénévolat. En fait, c’est le cas dans tous les évènements et festivals comme le nôtre. Les bénévoles sont essentiels au bon fonctionnement de la Féria».

M. Harvey et son équipe en sont maintenant à faire le bilan de cette 11e édition.

«On commencera ensuite, tranquillement, à penser à la 12e. Mais avant de penser à la programmation, il faudra d’abord confirmer le financement avec nos partenaires», mentionne-t-il.