La Crampe: Une ligue d’improvisation estivale prend son envol

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
La Crampe: Une ligue d’improvisation estivale prend son envol
Les amateurs d’improvisation ne sont pas laissés pour compte cet été à Sept-Îles.

Composée de trois équipes, la ligue d’improvisation estivale La Crampe représente la concrétisation d’un projet initié par Alex Dinet et Nicolas Chouinard. Ce sont deux amateurs d’improvisation qui éprouvent une véritable passion pour ce mode d’expression artistique, qu’ils exercent depuis plusieurs années.  

En fondant la ligue, ces instigateurs espèrent réussir à combler un certain manque dans l’offre culturelle à Sept-Îles. Il faut préciser que la Ligue d’improvisation de Sept-Îles (LIS) ne poursuit pas ses activités en été. «On avait envie de faire de l’improvisation cet été. On a pris les devants. Ç’a tout de même été un processus simple. On comble un vide autant pour le public, que pour les improvisateurs», a expliqué Alex Dinet.

Un bon calibre de jeu

Pour sa première saison, La Crampe compte dans ses rangs des joueurs expérimentés. À l’exception d’une improvisatrice qui fait ses premières armes, la plupart évoluent au sein de la LIS en saison régulière. «C’est un art accessible qui exige une bonne culture générale et un bon sens de la répartie», poursuit Nicolas Chouinard. «Ça exige une certaine aisance sur scène. Il ne faut pas avoir peur d’avoir l’air fou. L’autodérision est de mise. Ça demeure un spectacle que l’on offre aux gens.»

L’écoute est une qualité souvent mise de l’avant en improvisation. «L’improvisation demeure un travail d’équipe. Il faut être à l’écoute de ses partenaires de jeu. On fait évoluer une idée au cours d’une même improvisation», précise Alex Dinet. «Il faut être prêt à faire face à toute éventualité. C’est en soi un défi que j’adore relever.»

Une réelle liberté

Un mode d’expression artistique qui apporte beaucoup sur le plan personnel à ces deux improvisateurs chevronnés. «On se retrouve entouré de gens qui partagent la même passion que nous. Il s’en crée une très belle cohésion. On arrive à fonder une belle et grande famille. On peut relâcher ce qu’on a à l’intérieur. On peut exprimer sa folie créative. On peut être soi-même et on peut jouer des personnages. Personne n’en a la même vision. Il y a différentes écoles qui se complètent bien.»

Il est à noter que tous les matchs de La Crampe auront lieu les mercredis à 20h au 2e étage du Pub St-Marc. L’activité est gratuite. La saison prendra fin  le 9 août.

Partager cet article