La Côte-Nord invitée à bannir le plastique à usage unique

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
La Côte-Nord invitée à bannir le plastique à usage unique
Marjorie Deschênes, directrice de la Société de développement de Sacré-Cœur et Claire Rommelaere de l’entreprise Canopée Lit. Photo courtoisie

Le mouvement pour contrer l’utilisation du plastique à usage unique est initié sur la Côte-Nord. Le défi lancé par Claire Rommelaere de l’entreprise Canopée Lit, porte un message clair: « il faut stopper les bouteilles d’eau en plastique qui sont un non sens écologique absolu ».

C’est à la suite de ce constat que la femme d’affaires installée à Sacré-Cœur depuis plusieurs années, a mis en branle l’initiative d’achat groupé de gourdes, en collaboration avec la Société de Développement de Sacré-Cœur (SDSC).

« Ce projet correspond tout à fait à nos objectifs et nos valeurs et j’ai immédiatement accepté de travailler avec Claire pour le réaliser », lance la directrice de la SDSC, Marjorie Deschênes. À ce jour, la réponse est déjà positive, confirme Mme Rommelaere. « Nous sommes très contents puisque des structures et des municipalités ont déjà manifesté leur intérêt ».

Sur chaque gourde sera inscrit #J’aime ma gourde #Côte Nord et Ensemble contre le plastique à usage unique. Chaque entreprise participante personnalisera son lot de bouteilles avec ses couleurs et son logo. « En plus d’être un objet promotionnel, cette gourde représentera un projet commun fort prônant les valeurs du développement durable », espèrent-elles.

Les quatre principaux objectifs poursuivis dans le cadre de cette démarche sont les suivants : diminuer l’achat et la vente des bouteilles d’eau en plastique, réduire le coût des gourdes par l’achat groupé, obtenir un objet promotionnel représentant les valeurs environnementales de l’entreprise, et enfin valoriser le territoire.

Une initiative exportable

Et pourquoi pas inciter d’autres régions à emboîter le pas ?, avancent mesdames Rommelaere et Deschênes, estimant que ce projet pourrait être le début d’une série d’initiatives communes pour une amélioration de nos pratiques. « Travailler ensemble pour l’environnement devrait, je le souhaite, devenir une habitude, une façon simple et évidente de prendre soin de notre planète », dit Claire Rommelaere.

D’ici quelques jours, une infolettre sera acheminée à toutes les entreprises, municipalités et gens d’affaires pour les informer des modalités de fonctionnement. « Le modèle de bouteille a été choisi et le visuel est prêt », conclut Marjorie Deschênes.

Selon Mme Rommelaere, chaque organisation s’engage à se procurer un lot de 48 bouteilles à un tarif préférentiel de 13 $ l’unité en plus du transport.« C’est vraiment un produit de qualité et pour l’équivalent il faudrait débourser entre 17 $ et 18 $ ».

L’instigatrice du défi Ensemble contre le plastique à usage unique sur la Côte-Nord confie qu’elle n’a pas d’objectif précis en terme de nombre de gourdes vendues.

L’Association touristique régionale a répondu positivement à l’initiative et s’est engagée à en faire la diffusion sur son réseau de contacts.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de