La Chambre de commerce de Port-Cartier manifeste son désaccord à l’endroit d’une décision prise par le ministère des Transports

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
La Chambre de commerce de Port-Cartier manifeste son désaccord à l’endroit d’une décision prise par le ministère des Transports
En fin de vie, l’Héritage 1 nécessite la réalisation de travaux pour son maintien en état de travail. Photo Leona Gauthier

La Chambre de commerce de Port-Cartier s’insurge contre une décision prise par le ministère des Transports en novembre dernier. En effet, cette instance gouvernementale a refusé d’octroyer une aide financière pour la réalisation des travaux nécessaires au maintien en état de travail de l’Héritage 1 qui relie la Côte-Nord au Bas-Saint-Laurent.

La Chambre de commerce de Port-Cartier considère ce lien maritime comme essentiel surtout en l’absence de traverse à Rimouski et à Matane à l’été 2019. Cette desserte saisonnière avait alors été d’une très grande utilité pour plusieurs touristes et travailleurs.

La rupture de services envisagée en 2020 inquiète aussi grandement cette organisation puisqu’elle implique la perte d’une trentaine d’emplois directs. Dans une situation de rareté de la main-d’œuvre dans le domaine maritime, elle craint qu’une telle décision mette en péril la survie de ce lien maritime à plus long terme.

La Chambre de commerce de Port-Cartier espère qu’une nouvelle analyse sera faite et que ce lien maritime pourra être maintenu à l’été 2020. Elle demande au ministre des Transports de revenir sur sa décision, car elle aurait un impact désastreux sur la vitalité de petites municipalités et des conséquences graves sur le tourisme, l’économie et l’emploi dans nos régions.

De nouveaux développements

Une lettre vient d’être signée par les MRC des Basques et de la Haute-Côte-Nord qui s’engagent à assumer une partie du coût des travaux si celui-ci excède les 6 M$ tel que prévu initialement. En effet, une résolution a été adoptée et les préfets de ces deux MRC sont autorisés à s’impliquer jusqu’à la hauteur de 1M $. De ce montant, la Haute-Côte-Nord s’engage pour un maximum de 100 000 $.

Il s’agirait ici de la dernière exigence du Ministère des Transports. Une réponse est attendue d’ici le 31 janvier prochain.

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Pauline Rousselgilles pelletier Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
gilles pelletier
Guest
gilles pelletier

c est vital pour la survie des régions rappellez vous les épisodes des bureaux de poste dans le téléromans l héritage de victor lévy …si ma mémoire est toujours au rendez vous …

Pauline Roussel
Guest
Pauline Roussel

La Côte Nord a besoin de liens avec la Côte sud, c’est vital! Impossible de développer une région sans ces liens.