Karoline Gilbert est tombée dans sa potion magique

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Karoline Gilbert est tombée dans sa potion magique
Les membres du personnel de l’école Jean-du-Nord de Sept-Îles impliquées dans Fillactive, Sarah Miville-Fournier, Melly Rioux et Karine Lachance, en compagnie de l’ambassadrice pour cette année, Karoline Gilbert. Photo courtoisie

Boule d’énergie, il y a déjà quelques années que Karoline Gilbert souhaitait s’impliquer dans le mouvement Fillactive. Elle y entre par la grande porte, celle d’ambassadrice pour ce programme à l’école Jean-du-Nord de Sept-Îles pour l’année scolaire 2019-2020.

« Je suis super contente et honorée. Quand le programme Fillactive a été lancé, j’ai tout de suite contacté les responsables pour savoir comment embarquer. Ce programme, c’est tellement moi quand j’étais jeune. J’ai laissé aller ça et quand Jessie Tanguay de Loisir et Sport Côte-Nord m’a demandée d’être ambassadrice pour cette année, ç’a ma touchée. Pour moi, c’est donner au suivant », souligne Karoline Gilbert.

Elle ne s’est jamais considérée comme une athlète, une sportive, surtout pas lors de son primaire et même début du secondaire.

« On tirait à pile ou face pour savoir qui me prendrait en dernier dans son équipe. J’avais l’impression de ne pas être bonne, et il y avait les meilleurs à côté de moi », mentionne-t-elle.

C’est en secondaire 3 que tout a changé pour celle qui est aujourd’hui mère de deux enfants, une fille et un gars. C’est son enseignant en éducation physique qui l’a pris sous son aile. « Il m’a appris à célébrer mes petites victoires. Il m’évaluait sur mes petites améliorations, pour persévérer, pour que je me compare avec moi-même. C’est ça Fillactive, c’est de petits défis à relever. »

Depuis, Karoline Gilbert continue de bouger, de s’impliquer, de transmettre l’importance des saines habitudes de vie. « Il n’y a pas que les sports d’équipe. Même dans l’entraînement, on peut y trouver son compte », indique-t-elle.

C’est à l’université que Karoline, aimante de la danse et de la musique, a découvert les cours en groupe. « Je suis tombée dans ma potion magique le jour où j’ai su que je n’avais pas besoin d’être un enseignant en éducation physique ou un kinésiologue pour faire bouger les gens. J’ai trouvé ma vocation. Depuis ce temps, je m’implique (course aux couleurs et autres événements) et je transmets les bienfaits de l’activité physique aux jeunes, aux adultes, aux aînés et aux familles », mentionne celle qui donne différents cours d’aérobie et de cardio.

Une passion, son énergie, qu’elle fera profiter aux filles de l’école Jean-du-Nord!

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de