Justin Boulet en formule intime

Photo de Johannie Gaudreault
Par Johannie Gaudreault
Justin Boulet en formule intime
Justin Boulet interprétera l’album Rendez-vous doux et les plus grands succès de son père Gerry le 13 mars à la salle de spectacles de la polyvalente des Rivières à Forestville.

Justin Boulet visitera la Côte-Nord pour la première fois le 12 mars à la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles. En formule intime, il interprétera l’album Rendez-vous doux de son défunt père, Gerry, ainsi que ses plus grands succès.

« Ce sera ma première fois dans votre région et j’ai très hâte de découvrir un nouveau coin de la province, affirme le chanteur en entrevue avec le Journal. En plus, on m’a dit que je serai le spectacle d’ouverture de la nouvelle salle de spectacles, ce qui me rend encore plus heureux de venir vous voir. »

Justin Boulet a débuté sa tournée Souvenirs d’un rendez-vous doux en février, dans laquelle il performe au piano. « Après les gros shows à Gatineau, au Festival d’été de Québec et au Festivoix de Trois-Rivières, j’avais envie de proposer quelque chose de plus acoustique afin de m’adapter à toutes les scènes du Québec et j’avais beaucoup de demande », soutient-il.

Il sera donc accompagné d’un guitariste, saxophoniste et violoniste pour célébrer l’album de son père. « Il y aura également présentation de projections nostalgiques et je raconterai des anecdotes du temps où je suivais mon père en spectacle », dévoile Justin Boulet.

Nostalgie

Les amateurs de Gerry Boulet et d’Offenbach seront comblés. L’album Rendez-vous doux remonte à 1988. « C’est dans le but de souligner les 30 ans de cet album marquant que j’ai décidé de faire un spectacle hommage en 2018. Ça fait deux ans que je le présente et j’ai encore de la demande. Les gens sont nostalgiques de la voix de mon père », mentionne le fils du chanteur d’Offenbach.

De plus, l’artiste chantera des classiques du répertoire de Gerry Boulet comme Ayoye. « Je n’ai presque pas besoin de la chanter celle-là », ricane-t-il. « Mon père n’a pas seulement laissé des chansons ou des albums, il a laissé un héritage culturel aux Québécois et c’est cela que je souhaite commémorer », poursuit-il.

Le 18 juillet 2020 soulignera les 30 ans du décès de l’artiste à la voix singulière. « J’ai eu la chance de le suivre dans sa carrière puisque j’avais 22 ans quand il est parti. Mais, maintenant je le fais revivre à ma manière en chantant avec mes tripes et ma voix à moi », assure Justin Boulet, même si plusieurs spectateurs lui affirment que son physique et sa voix ressemble à son paternel. « Je ne roule pas mes ‘’r’’ comme lui », ajoute-t-il en riant.

Projets

Justin Boulet travaille présentement sur la présentation d’un album original qu’il composera en grande partie. « Je suis en planification et en discussion avec une maison de disques afin de le sortir en 2021. J’essayerai peut-être d’écrire des paroles également, mais j’ai plus de talent pour la composition de la musique », divulgue le musicien adepte de la batterie depuis son plus jeune âge.

Le résident de Ste-Sophie dans les Laurentides s’implique aussi pour le concours de chant de sa municipalité en tant qu’organisateur. « Après avoir été juge pendant deux ans, je souhaite maintenant m’impliquer davantage. C’est important de donner une chance aux jeunes talents de se faire voir », conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de