Journée nationale des autochtones : le Centre d’amitié autochtone de Sept-Îles affiche ses couleurs

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Journée nationale des autochtones : le Centre d’amitié autochtone de Sept-Îles affiche ses couleurs
Le groupe Passekan Love y est allé de quelques chansons au plaisir des allochtones et autochtones rassemblés aux différents endroits.

Musique autochtone avec le groupe Passekan Love (Matthew Vachon, Dan-Georges Mckenzie, Mishta-Shipu Mckenzie, Marco Dionne et Alexis Goulet) et ainsi que chants traditionnels (Suzanna Rich et sa fille Kuetatshess) et danses traditionnelles (Laura Crépeau Vollant et Sheldon Bérubé) étaient à l’honneur à Sept-Îles et Uashat en ce 21 juin, Journée nationale des Autochtones. 

L’événement organisé par le Centre d’amitié autochtone de Sept-Îles s’est tenu à trois endroits, dans le stationnement en face de la Résidence de Bâtisseurs sur l’avenue Arnaud et dans celui de l’école Manikoutai ainsi qu’à l’arrière des Galeries Montagnaises, une façon de rassembler les autochtones vivant en milieu urbain et ceux des communautés de même que les allochtones.

Logo du Centre d’amitié autochtone de Sept-Îles

Le Centre amitié autochtone de Sept-Îles a choisi d’afficher ses couleurs pour cette journée, en lien avec les quatre directions de son logo, de la spiritualité, de sa mission, celle d’améliorer la qualité de vie des autochtones demeurant en milieu urbain, mais aussi en rapport avec les récents événements de racisme. « On veut en parler positivement. La journée est une réussite », a souligné sa directrice, Joyce Grégoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires