Jonathan Genest-Jourdain doit défendre des propos sur sa jeunesse

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Jonathan Genest-Jourdain doit défendre des propos sur sa jeunesse

Le député sortant de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain, doit se défendre des propos relatés dans une entrevue sur son enfance prétendument difficile qu’il a accordée à un magazine spécialisé en droit. Une cousine a mis un bémol sur ses déclarations sur les réseaux sociaux.

Avocat de formation et membre du Barreau du Québec, Jonathan Genest-Jourdain a raconté son parcours dans une entrevue accordée au magazine Droit-Inc, paru le 3 août. L’article mentionne, sans le citer directement, que «lorsqu’il était jeune, il se nourrissait dans les poubelles. Le sol de son appartement ressemblait à un marécage de bière, échappée à terre par un père alcoolique».

Jeudi, la cousine du député a tenu à rectifier certains faits sur Facebook. «La réalité qu’il dépeint est mensongère et complètement opposée à ce qu’il a connu tout d’abord, il a grandi dans la Ville de Québec et a eu une mère très stable […] et son père n’est pas alcoolique!!», a-t-elle écrit sur le réseau social. Selon elle, M. Genest-Jourdain se serait permis «de salir ma famille» dans le but de «se faire du capital sympathie et politique».

Questionné lors d’un point de presse mercredi à Lévis, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a réitéré son appui à Jonathan Genest-Jourdain et mentionné qu’il représente un «exemple», car il a «surmonté des difficultés très réelles». En entrevue au Journal de Québec, Genest-Jourdain a dit regretter «la manière dont son histoire a été relatée».

Dans le contexte de la campagne électorale en cours, l’histoire a rapidement fait le tour des médias nationaux.


 

Jonathan Genest-Jourdain a dû se défendre de propos tenus dans une entrevue parue la semaine dernière. (Photo : Archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article