Joey Thibault voit encore plus grand pour 50e Parallèle

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Joey Thibault voit encore plus grand pour 50e Parallèle
Joey Thibault derrière le volant de son pick up qui cumule les kilomètres pour la location de fatbike via son entreprise, 50e Parallèle. (Photo : Courtoisie )

Joey Thibault, 27 ans, passionné de plein air et de loisir. Deux champs d’intérêt qu’il met à profit avec sa fibre entrepreneuriale. Le 10 février 2019, il se lançait avec 50e Parallèle, son entreprise de location en service mobile de fatbike, les vélos à roues surdimensionnées. Le détenteur d’un diplôme en techniques de gestion et d’intervention en loisir voit même encore plus grand. «Les idées ne manquent pas».

Ça ne date pas d’hier que Joey Thibault a le goût pour l’entrepreneuriat. Plus jeune, il a vu sa mère se dévouer corps et âmes pour son salon de coiffure, malgré des moments plus durs.

Son diplôme d’études collégiales en poche l’a amené à joindre sa passion pour le loisir et ses valeurs entrepreneuriales.

Location de paddleboard

Après quelques idées de projets, il a décidé de se lancer dans la location de fatbike. Des collègues lui parlaient de leur intérêt pour ce nouveau loisir, mais qu’il était dispendieux. «J’ai sauté sur l’occasion d’acheter une dizaine de vélos», a-t-il mentionné.

Joey Thibault voit encore plus loin pour son entreprise. Il aimerait faire la location de paddleboard sur le territoire, sans nuire à l’entreprise Évasion Côte-Nord. «Je vise des partenariats, faire des événements, avoir des collaborateurs. J’aimerais m’installer à la plage Monaghan l’été, si j’ai une entente avec la Ville, pour la location de fatbike et de paddle», a-t-il indiqué.

«J’ai des idées de grandeur, je suis toujours en ajustements», a-t-il renchéri. Il compte aussi avoir des conteneurs promotionnels qui serviraient à différents besoins lors d’événements (boutiques de vêtements et autres).

Un à côté

Tout ce côté entrepreneurial est un «sideline» pour Joey Thibault. Il aspire à un poste d’agent de développement dans le milieu touristique.

Si ce souhait se concrétise, il devra faire des choix face à ses implications bénévoles, lui qui est impliqué au Club de ski de fond et de raquette Rapido ainsi qu’au Club de vélo Norcycle.

«Je suis un gars de défis et je suis capable de bien m’organiser», a-t-il conclu.

Le milieu du plein air et du loisir semble entre bonnes mains avec Joey!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Odette Otis
Odette Otis
1 mois

Bravo. Tu as tout pour réussir ..de l entregent et un magnifique sourire 👍🏻👏