Jean-Philippe Grenier se trouve en constante exploration

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Jean-Philippe Grenier se trouve en constante exploration
À l’honneur à la Salle l’Aquilon de la Bibliothèque Louis-Ange-Santerre, Jean-Philippe Grenier (Ti-Pou) cherche constamment à se renouveler à travers l’art.

Un simple coup d’œil à l’exposition de Jean-Philippe Grenier (Ti-Pou), présentée à la salle l’Aquilon de la Bibliothèque Louis-Ange-Santerre jusqu’au 6 janvier 2018, permet d’en arriver à la conclusion qu’il est un touche à tout.  Les 56 toiles et les 21 photos exposées le démontrent bien.

La photographie et la peinture sont deux modes d’expression que Jean-Philippe Grenier apprécie au même niveau. Des passe-temps qu’il exerce de manière assidue, ce qui fait en sorte qu’il a déjà une impressionnante collection d’œuvres à son actif. «J’en ai fait 175 à 200 dans les 4 dernières années», dit-il en toute humilité.

Dès ses débuts, il a toujours été animé par une très grande envie d’explorer. «J’adore sortir de ma zone de confort. Je ne me fixe aucune barrière. Il est vrai que je suis très inspiré par les années 70. Les choses psychédéliques m’attirent vraiment», soulève-t-il. «Au lieu de m’acheter des affiches, je préférais très souvent les reproduire et les afficher sur les murs de ma chambre. C’est ce qui m’a amené à m’intéresser à l’art à un très jeune âge.»

Une soif de liberté

Inspiré par l’art populaire, l’artiste multidisciplinaire soutient qu’il peint avant tout des toiles qui lui plaisent. «Mes idées sont souvent spéciales», reconnaît-il. «J’essaie de faire une balance entre ce que j’aime et ce que les gens aiment pour en arriver à un point commun. Je n’exerce pas l’art dans l’optique de vendre. Si je n’en vends pas une, je la mets en entreposage.»

Un nouveau champ d’intérêt occupe de plus en plus une place importante dans son parcours artistique, c’est-à-dire l’audiovisuel. En effet, Jean-Philippe Grenier a entre autres réalisé le plus récent clip de Canu Reaves, un artiste hip-hop de la Côte-Nord. «J’ai adoré collaborer avec lui. Je suis très fier du résultat obtenu. J’aime mettre mon talent au service d’autres artistes. Je suis ouvert à toute proposition», lance-t-il.

Pour le joindre, il suffit de consulter la page Facebook : Tipou Productions. L’artiste offre également des cartes postales de la ville et procède à la vente d’un calendrier 2018. De son côté, la salle l’Aquilon de la Bibliothèque Louis-Ange Santerre est accessible gratuitement à tous du lundi au mercredi de 12h à 20h, jeudi et vendredi de 9h à 18h, ainsi que le samedi et dimanche de 9h à 17h.  Un horaire spécial est proposé durant la période des Fêtes.

Partager cet article