«Je sais que les attentes sont grandes» – Marilène Gill

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
«Je sais que les attentes sont grandes» – Marilène Gill

La nouvelle députée de la circonscription de Manicouagan, Marilène Gill, est au travail. Après un premier caucus des élus du Bloc québécois la semaine dernière, elle est de retour en région avec un agenda très bien rempli. Les attentes de résultats sont grandes à son endroit et elle le sait très bien.

Charlotte Paquet

« Je sais que les attentes sont grandes. On s’attend à ce que je sois présente et que je livre la marchandise », souligne celle qui fait partie des 10 députés bloquistes élus lors de l’élection fédérale du 19 octobre. Elle ne s’en cache pas, la pression est forte. Mécontents du travail de leur ancien député néodémocrate, Jonathan Genest-Jourdain, plusieurs Nord-Côtiers mettent tous leurs espoirs vers la nouvelle députée pour faire avancer leurs dossiers.

Mme Gill se prépare aussi à ce que les gens de son comté soient très critiques face à son travail, mais sait bien que ceux qui pilotent des dossiers sont capables de faire la part des choses. À son avis, il est évident que ce n’est pas le travail qui manquera. « Dès les premiers jours, les gens ont communiqué avec moi pour demander des rencontres pour discuter de tel ou tel dossier », note-t-elle.

«Je sais que les attentes sont grandes. On s’attend à ce que je sois présente et que je livre la marchandise» – Marilène Gill

La députée envisage ouvrir son bureau de circonscription principal d’ici un mois. Il sera situé à Baie-Comeau, la ville où elle réside. Tout dépendant du budget dont elle disposera, elle espère ouvrir deux autres bureaux, l’un à Sept-Îles et l’autre en Minganie.

Et les syndicats!
L’appui des syndicats a été important dans la campagne bloquiste, avoue Mme Gill, qui dit partager avec eux les valeurs de solidarité, d’engagement dans la société et de défense des droits. Selon elle, cet appui est venu démontrer à la population de Manicouagan qu’elle était quelqu’un du peuple qui allait se porter à leur défense avec ces mêmes valeurs.

Maintenant qu’elle est élue, la nouvelle députée est-elle redevable au milieu syndical? « Non, il n’y a pas de retour d’ascenseur à faire aux syndicats. Par contre, c’est certain qu’il y a déjà une relation créée avec eux et que le contact est rétabli », souligne-t-elle en faisant référence aux difficultés rencontrées par le milieu syndical avec le député sortant.

Mme Gill rappelle que, traditionnellement, le Bloc québécois est près des syndicats.

Conciliation travail-famille
Maman de deux enfants de neuf et 11 ans, la bloquiste a établi son plan de match pour réussir à concilier travail-famille. « C’est la première chose à laquelle j’ai pensé avant de me lancer à l’investiture », confie celle qui remercie la vie d’avoir un ex-conjoint qui est un père extraordinaire.

Mme Gill n’entrevoit pas de difficulté majeure à effectuer son travail avec efficacité tout en jouant son rôle de mère. Son garçon lui a d’ailleurs déjà demandé d’aller voir les Sénateurs d’Ottawa lors d’une visite des Canadiens de Montréal.

La maman politicienne trouve aussi important d’intégrer ses enfants dans son quotidien. « Pour moi, c’est un autre apprentissage que je me sens privilégiée de pouvoir leur donner. Ça leur amène une autre dimension. Ce n’est pas une vie de famille traditionnelle standard, mais ils naviguent très bien là-dedans », conclut-elle.


 

(Photo : Le Manic)

Partager cet article