Je cherche une maison qui vous ressemble : l’histoire d’amour de Pauline Julien et Gérald Godin se transporte sur scène

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Je cherche une maison qui vous ressemble : l’histoire d’amour de Pauline Julien et Gérald Godin se transporte sur scène
Catherine Allard éprouve une réelle fierté à s’amener sur la Côte-Nord pour présenter Je cherche une maison qui vous ressemble, un projet théâtral dans lequel elle est impliquée dès les débuts de sa création. Photo Marie-Andrée Lemire

À l’origine du projet théâtral Je cherche une maison qui vous ressemble, la comédienne Catherine Allard nourrissait le désir de raconter sur scène l’histoire d’amour de Pauline Julien et Gérald Godin qui s’est avérée marquante dans l’histoire du Québec. Il lui aura fallu près de neuf ans, après la sortie de correspondances entre ces deux amoureux, pour le réaliser. 

Dès qu’elle a pris connaissance de ces correspondances entre Pauline Julien et Gérald Godin en 2009, Catherine Allard savait qu’il y avait là matière intéressante pour une production théâtrale.

« Ce sont deux personnes qui ont défendu la langue française. On découvre et on redécouvre toute l’effervescence d’une époque au Québec avec deux personnages plus grands que nature. Notre pièce rend vivante la Révolution tranquille », lance-t-elle.

Une approche multidisciplinaire

Grâce à l’heureux mariage de la musique, du chant, de la vidéo et du théâtre, cette production s’avère assez unique en son genre.

« C’est une forme éclatée. Le metteur en scène (Benoît Vermeulen) était très à l’aise avec cette forme », indique-t-elle. « Il travaille toujours de cette façon pour créer des spectacles. C’est en soi une manière différente de travailler. On ne part pas nécessairement du texte. »

Une chose est certaine, Catherine Allard a dû travailler fort pour se glisser convenablement dans la peau de Pauline Julien. Heureusement, elle a pu compter sur l’aide de Marie-Claire Séguin pour peaufiner son chant. « Dans mon grain de voix, j’avais déjà quelque chose qui ressemblait à Pauline Julien. Cependant, nous ne voulions pas tomber dans le piège de l’imitation. On a travaillé les textes des chansons pour que j’arrive à véritablement me les mettre en bouche » a-t-elle tenu à préciser.

En quelque sorte, les spectateurs sont les témoins privilégiés d’un dialogue dans lequel le temps présent rencontre le passé. Pour ce faire, quelques moments clés de la vie de Pauline Julien et Gérald Godin sont projetés sur un écran géant qui sert également de décor. Ce n’est pas fait de manière chronologique. Ça découle très souvent d’archives.

Un moment opportun

Fait important à mentionner, l’année 2018 marquait le 20e anniversaire du décès de cette chanteuse québécoise. Plus récemment en 2019, la comédienne s’est vue attribuer le prix Françoise Gratton qui vient récompenser une pièce alliant art et éducation. Cette récompense a été décernée par le Théâtre Denise-Pelletier.

Je cherche une maison qui vous ressemble fera l’objet de deux représentations dans la région, le 28 novembre au Centre des arts de Baie-Comeau et le 29 novembre à la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles. Ce sont deux comédiens et deux musiciens qui en composent sa distribution.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de