ITUM veut des actions concrètes contre le racisme au hockey

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
ITUM veut des actions concrètes contre le racisme au hockey
(Photo : pixabay.com)

Uashat mak Mani-Utenam – Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) dénonce les manifestations de racisme envers les Premières Nations qui ont été rapportées dernièrement dans les médias. Le conseil de bande demande une intervention immédiate et sérieuse de la part de Hockey Québec et du gouvernement provincial face à cette situation.

Avec la collaboration de Mathieu Morasse

Dans les derniers jours, plusieurs dénonciations ont été faites via les médias en lien avec des propos et des gestes racistes dont auraient été victimes des jeunes hockeyeurs de Uashat mak Mani-Utenam dans les arénas. Ces déclarations ont créé l’indignation chez les Premières Nations.

Le chef d’ITUM, Mike Mckenzie, a interpelé la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, et le président de Hockey Québec, Paul Ménard, pour que des actions concrètes soient prises le plus rapidement possible.

«Il faut se pencher pour trouver des solutions par rapport au racisme qui existe, que ce soit envers les Premières Nations ou à l’inverse aussi. Ça existe dans les deux sens», a-t-il déclaré. «Ce sont des incidents inacceptables en 2019.»

Le président de l’Association du hockey mineur de Uashat mak Mani-Utenam, Germain St-Onge, ressent une forme de discrimination à l’égard des jeunes des communautés autochtones.

«Le tournoi novice qui a eu lieu cette fin de semaine à Mani-Utenam s’est bien déroulé. C’est quand les jeunes sont dans les catégories atome et pee-wee que ça commence. Ça vient autant des parents que des joueurs», expose-t-il.

Hockey Côte-Nord réagit…

Hockey Côte-Nord a réagi à la sortie de Mike McKenzie en convoquant une réunion avec les responsables des associations de hockey mineur concernées de Uashat mak Mani-Utenam, de Pessamit et de Baie-Comeau. La rencontre pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine.

«L’objectif de la rencontre, c’est de s’assurer qu’on a [cerné] l’ensemble des préoccupations de tout le monde et que s’il y a des actions à poser en plus de ce qu’on fait déjà, qu’on les pose», a affirmé le président de Hockey Côte-Nord, Jean-Pierre Bérubé.

L’association régionale ajoute ne tolérer aucune situation discriminatoire, tant sur la patinoire qu’à l’extérieur. Elle invite les témoins d’une situation discriminatoire à dénoncer les fautifs afin d’enrayer ce type d’événement.

Hockey Québec aussi

La fédération provinciale a aussi donné ses directives sur la situation et est catégorique sur le sujet.

«Hockey Québec ne tolère en aucun cas des remarques ou des gestes discriminatoires durant nos matchs, tournois et événements. Tant sur la glace, qu’à l’extérieur. Nous travaillons d’ailleurs en support à Hockey Côte-Nord afin d’améliorer la situation. Des actions ont déjà été mises de l’avant et d’autres suivront», indique son président, Paul Ménard.

L’organisation mentionne avoir acheminé une communication à l’ensemble des officiels de la province «pour leur rappeler l’importance d’imposer une punition en cas de harcèlement, d’inconduite ou de conduite antisportive.»

Hockey Québec cible aussi les gens qui assistent aux différents matchs, demandant aux parents d’adopter un comportement respectueux afin d’assurer un climat sain et sécuritaire pour l’ensemble des jeunes. «Nous encourageons ceux qui sont témoins d’une situation désobligeante à dénoncer les parents fautifs.»

Un guide de gestion de cas est disponible en version électronique au https://equijustice.ca/data/guide-de-gestion-de-cas-au-hockey2.pdf.

Autres sports

Par ailleurs, le chef d’ITUM, Mike McKenzie, croit qu’un sommet sur le racisme dans le sport pourrait être fait avec les fédérations sportives de tous les sports. Il ne croit pas que la situation est strictement limitée au hockey.

«Je pense qu’il existe du racisme encore dans d’autres sports», dit-il.

Il rappelle qu’on parle ici de jeunes de 7 à 17 ans et que le sport doit servir à leur inculquer des valeurs positives tels l’esprit d’équipe et la participation.

 

Partager cet article