Investissements de 6,7 millions $: Uashat accueillera un Centre régional d’éducation aux adultes

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Le chef de Uashat mak Mani-Utenam, Mike McKenzie, et le ministre québécois responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, ont annoncé, jeudi au Musée Shaputuan, la création d’un centre régional d’éducation des adultes à Uashat. Le quatrième du genre au Québec.

Cela fait près de cinq ans que les communautés innues de la région travaillent à la création d’un tel centre d’éducation pour les adultes à Uashat. Le projet est maintenant réalité, alors que les premiers cours seront offerts dès la rentrée à la salle Naneu et un autre local de Mani-Utenam en attendant l’aménagement des locaux permanents.

Un investissement évalué à 6,7 millions $ sera nécessaire pour réaménager le bâtiment abritant auparavant le Club Égalité de tennis en centre de formation pouvant accueillir de 100 à 130 étudiants. Des partenaires privés pourraient contribuer au montage financier. Tata Steel Minerals Canada confirme qu’il contribuera au financement pour un montant non dévoilé pour le moment.

Le chef Mike McKenzie s’est dit «extrêmement content» de cette annonce. «Les défis en éducation sont grands. Face à ce constat, nous avons le devoir d’agir et nous l’avons fait. La communauté ayant pris en charge la formation primaire et secondaire, il est maintenant temps d’offrir une éducation aux adultes adaptée à notre culture et dispensée ici», a-t-il affirmé.

L’existence de ces centres de formation aux adultes autochtones s’inscrit dans la foulée des engagements pris lors du Forum socioéconomique des Premières nations, tenu à Mashteuiatsh en 2006. Un centre francophone a ouvert ses portes dans la communauté algonquine de Lac-Simon et deux centres anglophones ont vu le jour à Kahnawake, près de Montréal, et Listuguj en Gaspésie.

«Moi qui était enseignant avant d’être politicien, tous les dossiers qui touchent à l’éducation me touchent particulièrement à cœur», a affirmé le ministre Kelley. Ce dernier était ministre lors de la rencontre de 2006 à Mashteuiatsh.

L’ouverture de ce nouveau centre s’inscrit dans le cadre d’une entente intervenue entre le gouvernement du Québec, l’Assemblée des Premières nations du Québec et du Labrador et la Fiducie d’éducation des adultes des Premières nations.

Apport de Québec 

Le gouvernement n’investira pas dans l’infrastructure, mais prévoit un financement maximal de 2 240 000$ en 2015-2016 pour la gestion et l’exploitation des quatre centres du Québec. «On est convaincu que c’est la voie de l’avenir», affirme M. Kelley.

Le centre offrira dans un premier temps une formation permettant d’obtenir un diplôme d’études secondaire. Une deuxième phase du projet vise à offrir une formation professionnelle principalement dans les secteurs miniers et de la construction.


 

 Le directeur général de Uashat mak Mani-Utenam, Ricky Fontaine, le chef Mike McKenzie, Rola Helou, directrice générale du Conseil scolaire des Premières nations en éducation des adultes et le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, inaugurant la maquette du futur centre de formation.

(Photo : Le Nord-Côtier)

 

Partager cet article