Investissement dans les mines: Le Québec se classe 8e

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Investissement dans les mines: Le Québec se classe 8e

Le Québec se classe en huitième position au monde en ce qui a trait aux conditions favorables pour l’investissement minier, selon un sondage mené par l’Institut Fraser. Il s’agit d’une baisse de deux positions par rapport à l’an dernier, mais une hausse par rapport à 2014, alors que la province se classait 18e.

En entrevue à l’émission radiophonique Côte-Nord Attitude, la directrice générale de l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ), Valérie Fillion, s’est réjouie de la note globale obtenue par le Québec.

Elle indique cependant que la province fait moins bien dans des critères importants pour convaincre des investisseurs d’embarquer dans des projets d’exploration. L’AEMQ s’inquiète du rang occupé par le Québec pour le régime de taxation (36e), la validité des claims (41e), la réglementation environnementale (40e) et les futures zones de protection du territoire (48e).

L’Association minière du Québec (AMQ) ne se dit pas rassurée par le classement ciblant «les longs délais en ce qui concerne les autorisations environnementales, l’absence de balises pour les négociations avec les communautés autochtones et la suspension des activités d’exploration de l’uranium».

Partager cet article