Inergia, l’intelligence énergétique au service des entreprises

Photo de Nassima Bennaceur
Par Nassima Bennaceur
Inergia, l’intelligence énergétique au service des entreprises
Hussein Ibrahim, directeur de la recherche et de l’innovation du Cégep de Sept-Îles, parle de la nouvelle unité de recherche appelée Inergia (Photo : courtoisie )

Une nouvelle unité de recherche appelée Inergia a vu le jour au Cégep de Sept-Îles dans le domaine des réseaux intelligents et des systèmes énergétiques. Cette unité de recherche appliquée veut trouver des solutions avec l’intelligence artificielle afin de répondre au mieux aux problématiques des entreprises.

Les chercheurs du centre Inergia ont pour but d’aider les entreprises à réduire leurs impacts énergétiques. On ne parle pas seulement des entreprises spécialisées dans le domaine énergétique, mais toutes entreprises qui souhaitent réduire leurs factures d’énergie. Les chercheurs peuvent agir à titre de consultants en tant que firme génie conseil ou bien en tant que partenaires s’ils interviennent pour la recherche.

«En 2019, on parle de production décentralisée. Ces flux compliquent les transactions, mais l’entreprise cherche à faire des profits, nous n’avons donc pas le choix d’intégrer les intelligences artificielles», affirme Hussein Ibrahim, directeur de la recherche et de l’innovation du Cégep de Sept-Îles.

En effet, intégrer l’intelligence artificielle dans le domaine de l’énergie va permettre d’en réduire les coûts. D’autres avantages sont liés à cette intelligence énergétique, notamment celui d’augmenter la sécurité des humains, d’économiser l’énergie ou encore d’anticiper les défaillances. Ils ont alors proposé des systèmes énergétiques comme des smart-grids, smart-industries ou encore smart-home comme solution multisectorielle.

«On va pouvoir voir une hausse de fiabilité du réseau, en intégrant l’intelligence artificielle, les codes informatiques vont faire des analyses et prendre des décisions», précise le directeur.

L’équipe de chercheurs multidisciplinaires est en opération depuis deux ans et a livré déjà plus de 15 projets.

Ils ont entre autres veillé à l’intégration d’intelligence des énergies renouvelables dans des micros réseaux décentralisés isolés pour TELUS ou vu à l’amélioration des transports ferroviaires pour Tshiuetin.

«Nous avons travaillé également dans des projets de recherche interne afin de trouver une solution qui permet d’améliorer le rendement des panneaux solaires photomosaïque dans un climat nordique à l’aide d’un système dégivrage intelligent ainsi que la conception d’un micro réseau résidentiel intelligent intégrant des véhicules électriques», explique M. Ibrahim.

Le centre de recherche est installé à Sept-Îles, car l’équipe de base qui a réalisé le projet en énergétique était déjà sur place. De surcroit, le besoin des industriels et des entreprises est plus que présent notamment en matière de gestion d’énergie et amélioration énergétique.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de