Havre-Saint-Pierre: le BAPE consulte pour le projet d’agrandissement du quai

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Dans le cadre du Projet de rénovation et d’agrandissement des installations portuaires de Rio Tinto à Havre-Saint-Pierre, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) tiendra une séance d’information le 30 novembre au sous-sol de l’église Saint-Pierre. Une occasion pour le citoyen de s’informer sur le projet et sur le processus de l’organisme.

QIT-Fer et Titane souhaite rénover et agrandir les installations portuaires de Rio Tinto à Havre-Saint-Pierre. Le présent quai est conçu pour des bateaux de moins de 20 000 tpl (tonnes de port en lourd). «Actuellement, les navires qui s’y accostent ont des capacités supérieures de sorte que les navires amarrés doivent être déplacés à plusieurs reprises pour le chargement des cales», explique le BAPE. De plus, les cellules d’amarrages auraient atteint leur durée de vie utile.

La minière vise à étendre le quai vers l’ouest et à élargir les cellules d’amarrage, afin de les renforcer. Le BAPE précise que les travaux ne créeront pas un deuxième poste à quai «puisque l’aire de chargement ne serait pas étendue au-delà du rayon actuel des opérations.» Toutefois, un espace suffisant pour de futures structures sera aménagé. Les travaux pourraient commencer dès 2012.

Impacts environnementaux
Plusieurs répercussions se feront sentir durant la période des travaux, annonce le BAPE, en plus du bruit de ceux-ci. Ainsi, la qualité de l’eau pourrait être affectée par la mise en suspension de particules au moment du remblayage et du dragage. La nouvelle structure portuaire pourrait avoir comme effet d’éliminer une aire marine correspondant à un habitat du poisson. Aucun impact négatif n’est toutefois appréhendé durant l’exploitation puisque les méthodes demeureront les mêmes.

L’ensemble des documents entourant le projet de QIT-Fer et Titane est disponible à la municipalité de Havre-Saint-Pierre ainsi qu’à la bibliothèque municipale, ou encore aux bureaux du BAPE à Québec, ou sur son site Internet (bape.gouv.qc.ca), et ce, jusqu’au 30 décembre prochain. Les citoyens ou les organismes ont jusqu’au 30 décembre 2011 pour demander une audience publique.

Partager cet article