Havre-Saint-Pierre augmente les taxes de 3%

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Havre-Saint-Pierre augmente les taxes de 3%
La municipalité de Havre-Saint-Pierre.

La municipalité de Havre-Saint-Pierre a adopté un budget 2019 équilibré avec une augmentation des taxes résidentielles de 3,4%, tandis que le service de la dette augmente à 27%.

La présentation du budget a eu lieu lors d’une assemblée spéciale du Conseil municipal le 17 décembre. Le budget a été adopté par six voix contre une.

«Je pense que le travail est pas mal accompli. Je vous présente un budget équilibré en fonction des demandes que vous nous aviez faites», a déclaré le maire Pierre Cormier lors de la période de questions.

Havre-Saint-Pierre déboursera 2,5 millions de dollars pour financer ses emprunts. Cela équivaut à 27% de son budget total, comparativement à 22% l’an dernier. Cette augmentation est attribuable à la construction du nouveau garage municipal, dont le prêt coûtera environ 458 000 $ par an.

«Il y a eu beaucoup d’infrastructures qui ont été faites au Havre. Aujourd’hui, il faut passer à la Caisse et payer les factures», ajoute-t-il.

Revenus en baisse

Le taux de taxes résidentielles passera de 0,89 à 0,92 $ par 100 $ d’évaluation, soit une hausse de 3,4%. Le taux de taxes commercial est en hausse de 0,04 $ par tranche de 100 $, ou 1,6%.

Selon Meggie Richard, directrice générale de la municipalité, cela représente une hausse de taxes annuelle moyenne de 60 $ pour le propriétaire d’une maison évaluée à 200 000 $.

Les revenus totaux de la municipalité sont en légère diminution de 0,8% malgré la hausse de taxes. Une diminution marquée des droits de mutation et des transferts d’aménagement, urbanisme et développement est en cause.

Quatre postes coupés

Pour boucler son budget, la municipalité a réduit plusieurs dépenses. Trois postes d’employés cadres et un poste d’employé syndiqué ont été ou seront abolis, ce qui représente une économie annuelle de 450 000 $.

«Il y a des décisions qui n’ont pas été faciles à prendre. On a coupé sur tous les postes budgétaires qu’on a pu couper pour vous présenter un budget équilibré avec une augmentation du taux de taxes pas trop élevée», a déclaré Pierre Cormier.

La municipalité a également obtenu un report de sa quote-part 2019 à la Régie intermunicipale des matières résiduelles.

Sylvain Cormier s’oppose

Seul le conseiller Sylvain Cormier a voté contre l’adoption du budget. Aucun débat public n’a eu lieu malgré son opposition.

«Avec l’année [2018] difficile qu’on a passée, […] encore monter le taux de taxation de 1,6%, je trouvais ça trop élevé. Et je pense qu’on aurait pu aller chercher d’autres revenus ailleurs», a-t-il expliqué lorsqu’un citoyen l’a invité à expliquer sa dissidence.

En entrevue, le maire Pierre Cormier s’est dit à la fois surpris et déçu de son opposition.

«On a travaillé sur le budget et tout était correct. Un moment donné, il a amené une proposition et le Conseil a dit non. Tout le monde pensait que c’était correct malgré tout», dévoile le maire.

Le Nord-Côtier n’a pas été en mesure d’obtenir les commentaires de Sylvain Cormier.

Partager cet article