Havre-Saint-Pierre appelé à se positionner sur l’uranium

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Havre-Saint-Pierre – Minganie sans uranium soutient que sept des huit municipalités de la Minganie ont déjà voté une résolution demandant un moratoire sur l’exploration et l’exploitation de l’uranium. Des Cayens souhaitent maintenant que leur ville en fasse autant. Une pétition a été lancée afin que Havre-Saint-Pierre demande à son tour un moratoire sur l’uranium.

Le regroupement Minganie sans uranium a été approché par des citoyens de Havre-Saint-Pierre afin de donner un coup de main dans la rédaction et la circulation d’une pétition contre l’uranium. Concrètement, la pétition demande à la municipalité «de voter une résolution contre l’exploration et l’exploitation de l’uranium sur son territoire et pour un moratoire sur l’uranium et l’énergie nucléaire au Québec dans les plus brefs délais».

Minganie sans uranium précise qu’elle n’est pas contre le développement minier. «Nous saluons l’implication de Rio Tinto dans le développement de la région et aussi ses efforts pour la protection de l’environnement», a fait valoir son porte-parole, Claude Lussier. Le regroupement citoyen en a plutôt contre les résidus radioactifs qui découlent des activités uranifères, «dont les risques pour l’environnement et la santé des communautés sont permanents. Selon eux, d’autres sources d’énergie sont plus viables que le nucléaire et que d’autres méthodes, comme le cyclotron, peuvent créer des isotopes médicaux.

Une telle résolution de Havre-Saint-Pierre est très importante dans le cheminement de leur revendication, précise Minganie sans uranium, puisque «la MRC de Minganie devrait prendre position suite à l’adoption de la résolution de Havre-Saint-Pierre et que la résolution de la MRC aura une plus grande incidence politique pour l’avancement de ce dossier au gouvernement.»

Ni pour, ni contre
Le maire de Havre-Saint-Pierre, Berchmans Boudreau, explique que sa municipalité n’a pour le moment aucune position sur l’uranium. Le maire cayen soutient que le conseil municipal a déjà discuté de la question, mais qu’il manquait des informations pour prendre une position. Il promet que la question sera délibérée au dépôt de la pétition.

La pétition peut être signée dans plusieurs commerces de la Minganie a indiqué le regroupement citoyen. Il invite les personnes intéressées à participer à la signature de la pétition à contacter Claude Lussier au 418 949-2131.

Partager cet article