Giguère veut profiter au maximum de son retour

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Giguère veut profiter au maximum de son retour
Très heureux de pouvoir revenir jouer dans la LHJMQ,, l'attaquant Charles-Antoine Giguère veut profiter au maximum de cette opportunité. Photo Denis Thibault

Rappelé en renfort pour pallier à la longue absence du défenseur Keenan MacIsaac, l’attaquant Charles-Antoine Giguère veut profiter au maximum de cette opportunité offerte par le Drakkar.

Après avoir amorcé sa saison dans une ligue de hockey junior A en Alberta, le patineur originaire de la Beauce n’a pas hésité à répondre oui quand la direction du club junior lui a lancé un SOS pour combler un des trois postes de 20 ans.

« J’ai été très content d’avoir des nouvelles du Drakkar, car mon but était encore d’évoluer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. On me donne une nouvelle chance et je vais tout donner », a assuré le numéro 25.

Conscient que son rappel ne lui garantit pas une place permanente, l’ex-patineur de l’Armada de Blainville-Boisbriand et des Wildcats de Moncton vit le moment présent et ne s’arrête pas à ce détail.

« Je n’ai aucune attente. Je sais que je suis ici jusqu’aux Fêtes. Par la suite, on verra ce qui arrivera. Pour l’instant, je vais tout faire pour aider le Drakkar à gagner », a ajouté l’athlète de 5 pieds 11 pouces et 175 livres.

Début plus ardu

Les deux premières rencontres officielles dans son nouvel uniforme n’ont pas été évidentes pour l’ailier gauche, qui a vu son équipe essuyer des cuisants revers de 6-2 (contre Victoriaville) et 7-2 (face au Cap-Breton).

Giguère et ses coéquipiers ont mieux réagi lors de la récente défaite de 4-3, en surtemps, contre Halifax. « Cela a été plus ardu au début au niveau de mon différentiel, mais c’est à moi à travailler plus fort pour ramener le chiffre à zéro », a précisé celui qui présente une fiche de 2-5-7 avec un différentiel de -4 en six parties.

Désireux de bien jouer sur les 200 pieds de la patinoire, l’auteur d’un bilan de 14-17-31 en 65 rencontres la saison dernière est content de se retrouver à Baie-Comeau.

« Je suis heureux de revenir dans le circuit. Nous avons un bon groupe de gars et quand on travaille pendant 60 minutes, on peut compétitionner avec n’importe quelle équipe », a-t-il conclu avec conviction.

En vitesse

Après avoir battu l’Armada de Blainville-Boisbriand 4-2 et perdu 5-3 contre les Voltigeurs de Drummondville au cours du récent week-end à l’étranger, les vikings du navire poursuivront leur périple, mercredi soir, en rendant visite à l’Océanic de Rimouski…Une dernière escale est prévue à Chicoutimi, vendredi soir, face aux Saguenéens, qui seront les visiteurs, samedi après-midi (16 h) au centre Henry-Leonard.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de