Gagnon Frères demande un délai supplémentaire

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Gagnon Frères demande un délai supplémentaire
Le président de Gagnon Frères, Frédéric Gagnon, en compagnie de la directrice de la succursale de Sept-Îles, Claudine Sirois.

En principe, la succursale de Gagnon Frères de Sept-Îles devra vider ses locaux à la fin du mois de janvier 2020. Le président de l’entreprise, Frédérick Gagnon, demande à la société Westcliff un délai d’au moins six mois.

Gagnon Frères était en négociation avec Westcliff, la société propriétaire de Place de Ville, depuis environ un an en vue de renouveler son bail. Tout allait bien jusqu’à ce que les discussions cessent subitement.

« On n’avait juste plus de retours d’appel. C’est une chose qui est déjà arrivée dans le passé avec Westcliff, ils n’avaient plus le temps pour nous. On ne s’est pas inquiété, on pensait qu’on était toujours en train de discuter. Puis on reçoit un coup de téléphone : on va mettre fin à votre bail, votre local va être visité par des gens la semaine prochaine, et on pense que vous devriez quitter le 31 janvier 2020 », explique M. Gagnon.

La nouvelle a été un choc pour l’entreprise. « Après 20 ans, on ne donne pas un préavis comme ça de deux mois. Nous ce qu’on souhaite finalement, c’est d’avoir un délai raisonnable. On est prêt à quitter et à se trouver un autre local, mais il est hors de question pour nous de quitter à la course. »

Scénarios

M. Gagnon indique qu’il a déjà visité une dizaine de locaux à Sept-Îles. Les prochaines semaines seront consacrées à analyser les différentes possibilités.

Gagnon Frères a effectué d’importants investissements dernièrement, notamment afin de moderniser son système informatique. Ceux-ci faciliteront la relocalisation de la succursale de Sept-Îles.

« Une des forces du système informatique c’est qu’on est 100% infonuagique. Donc on peut déménager demain matin dans un autre local, et on est fonctionnel. Donc on n’envisage pas de fermeture. Dans le pire des cas, on a déjà identifié des locaux qui pourraient servir d’intérim, si par exemple les travaux des nouveaux locaux prennent trop de temps. On va rester à Sept-Îles. On a plein d’alternatives, il s’agit de trouver la bonne », conclut M. Gagnon.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Micheline Vigneault Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
Micheline Vigneault
Guest
Micheline Vigneault

J’espère que vous aller reste à Sept-iles car moi j ‘ai toujours acheté Local merci