Festival du conte et de la légende de l’Innucadie: Des festivités appréciées

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Festival du conte et de la légende de l’Innucadie: Des festivités appréciées
Parmi les moments forts du festival, la prestation d’une jeune conteuse de Pakua Shipi, Lena Penashue Napess sous un grand shaputuan aménagé à Nutashquan.

Le directeur artistique du Festival du conte et de la légende de l’Innucadie, Alexis Roy, tire un bilan positif de sa plus récente édition qui a pris fin 13 août.  Il se dit très satisfait de la participation obtenue et de cette collaboration entretenue avec la communauté innue de Nutashkuan. Il entend bien poursuivre dans cette voie.

Quoi qu’incertaines, les conditions météorologiques ont tout de même joué en faveur de son comité organisateur. «Quand il a plu, nous n’avions aucune activité à l’horaire. Cette année, on a déployé nos activités sur l’ensemble du territoire. L’activité sur la montagne bleue à plus de 60 km du village a suscité beaucoup d’intérêt. Tout s’est très bien déroulé», enchaîne le conteur Alexis Roy. «Les gens ont aussi été plus nombreux à mettre les pieds dans la communauté innue et ils ont visiblement apprécié l’expérience.»

Loin d’être une donnée officielle du festival, M. Roy estime que plus de 50% des festivaliers provenaient de l’extérieur de Natashquan. «À toutes les activités, on voyait constamment de nouveaux visages», indique-t-il. «Plusieurs personnes nous ont dit s’être déplacées ici spécifiquement pour le festival. Pour la plupart, ils en étaient à leur première visite. Ça fait chaud au cœur. De plus, le taux de participation obtenu a été impressionnant.»

Pour l’instant, la date de la prochaine édition du Festival du conte et de la légende de l’Innucadie ne peut pas être confirmée. Ce rassemblement constitue un rendez-vous axé autour de la parole, de la musique et de la culture durant lequel l’histoire des autochtones et des allochtones est révélée. Il met en lumière le talent d’artistes locaux, régionaux et professionnels.

Partager cet article