Félix aux artistes autochtones – «Un grand jour pour la musique en général au Québec» – Florent Vollant

Photo de Jean-Christophe Beaulieu
Par Jean-Christophe Beaulieu
Félix aux artistes autochtones – «Un grand jour pour la musique en général au Québec» – Florent Vollant
Florent Vollant reconnaît que c’est un grand jour pour la musique en général au Québec l’annonce d’un Félix pour l’artiste autochtone ayant le plus rayonné sur la scène musicale.

En octobre prochain, l’ADISQ remettra pour une toute première fois un Félix visant à récompenser «l’artiste autochtone ayant le plus rayonné sur la scène musicale». Selon le chanteur innu Florent Vollant, il s’agit d’une belle reconnaissance, mais aussi un défi à relever.

De retour de la première partie de sa tournée pour l’album Mishta Meshkenu, Florent Vollant accueille la nouvelle favorablement.

«Je pense que c’est un grand jour pour la musique en général au Québec. Je trouve que, comment dire… It’s about time», reconnaît-il.

Bien que ce soit remarquable, l’artiste innu rappelle qu’il y a beaucoup de rattrapage à faire. La plupart des galas de même nature remettent déjà un prix similaire.

«Ça existe partout, au Juno Awards, aux American Music Awards, East Music Awards, etc. Maintenant que le rattrapage est fait, on va apprécier, on va prendre ça comme quelque chose qui va nous appeler à être meilleurs».

Si l’initiative est une forme de reconnaissance, c’est aussi un défi à relever selon l’artiste.

«Et une place à occuper! Tant qu’à nous donner cette place, pourquoi pas une prestation autochtone en direct au Gala de l’ADISQ», propose Florent Vollant.

Rayonnement

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) a mis en place cette nouvelle récompense après une consultation avec la SOCAM, Musique nomade, l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, Instinct Musique et le Studio Makusham de Mani-Utenam.

«Les artistes autochtones qui œuvrent en musique ont toujours eu leur place au sein des diverses catégories que l’ADISQ représente, mais en créant ce nouveau Félix, nous espérons promouvoir davantage leur travail et avoir encore plus d’impact sur leur rayonnement», mentionne le président de l’ADISQ, Philippe Archambault, dans un communiqué.

Le nouveau Félix sera présenté dès cette année, au Gala d’octobre prochain. Pour déposer sa candidature, un artiste doit être un membre des Premières Nations du Québec ou de la Nation Inuite du Québec. Les albums et spectacles d’artistes s’exprimant en français, en anglais et dans les langues autochtones sont admissibles dans cette catégorie. Le prix sera attribué par un jury «spécialisé».

Partager cet article