Éric Goulet: Une incursion country réussie

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Éric Goulet: Une incursion country réussie

L’auteur-compositeur-interprète, Éric Goulet se produira au Café-théâtre Graffiti, le 11 février, pour présenter les chansons issues de son projet country, «Volume 1» et «Volume 2». Un répertoire qui plaira assurément aux amateurs de ce style musical très populaire sur la Côte-Nord.

Connu comme membre de la formation «Les Chiens», un groupe reconnu sur la scène musicale alternative québécoise, Éric Goulet fait partie des mélomanes et artistes qui apprécient plusieurs styles musicaux. «Ce sont des déclinaisons d’un même genre. Pour moi, le country est à la base du rock. Je considère que les styles musicaux ont pour la plupart des racines communes. J’aime beaucoup l’orchestration dans le country», explique-t-il.

Lorsqu’il a travaillé sur le Volume 1, le musicien cherchait surtout à s’approprier des chansons de son répertoire et d’autres artistes puis à leur donner une saveur country. «Comme la réception du Volume 1 a été bonne, j’ai voulu poursuivre l’aventure. Le Volume 2 n’est composé que d’une seule reprise. Toutes les autres chansons sont originales. Encore une fois, l’enregistrement s’est fait très rapidement en studio. Je voulais m’assurer qu’on y retrouve à nouveau une énergie live», affirme-t-il.

La genèse du projet

Un projet artistique qui est né du plaisir que l’auteur-compositeur-interprète a ressenti à participer à l’Open Country de Mountain Daisies. Un concept assez unique de spectacles durant lequel des artistes populaires sont invités à interpréter leurs coups de cœur country, ainsi que certaines chansons originales arrangées par les musiciens de cette formation.

«J’ai réinterprété certaines chansons que j’avais écrites pour d’autres auparavant. Ça m’a amené à me commettre dans le genre. Un exercice que j’ai grandement apprécié. Dans tout ce que j’écris, même pour d’autres, il y a une part d’autobiographie. Chaque œuvre de fiction a une base de vérité», soulève celui qui est né à Sept-Îles sur la Côte-Nord.

Phénomène beaucoup plus que passager, l’artiste croit fermement que cette vague de popularité du country est là pour durer. «C’est sa simplicité et l’absence de prétention qu’on y retrouve qui plaît autant aux gens. Une volonté de leur faire plaisir et de toucher directement à l’émotion. Ça se fait très simplement. Ça prend parfois la forme de confidences et les gens arrivent facilement à se reconnaître dans ses tranches de vie», lance-t-il.

Projets à venir

En plus de travailler sur un projet d’album visant à redonner une deuxième vie aux nombreuses chansons du répertoire musical de Renée Martel en formule duo, Éric Goulet reprend présentement du service au sein de la formation «Les Chiens» par le lancement d’un EP, le 5 février.

Partager cet article