Drame au lac Cacaoui : le Club Rotary sollicite la population

Photo de Emy-Jane Déry
Par Emy-Jane Déry
Drame au lac Cacaoui : le Club Rotary sollicite la population
Bruno et Lucas Simard.

La veuve de Bruno Simard, mort noyé au lac Cacaoui en septembre, doit entreprendre des démarches juridiques pour faire reconnaître son décès et pouvoir bénéficier de l’assurance-vie.

Le 8 septembre, une vague a fait chavirer la chaloupe à bord de laquelle se trouvaient trois adultes en plus de l’adolescente du couple et d’une de ses amies. Sonia Poirier et les deux jeunes filles s’en sont sorties après avoir nagé durant des heures et passé une nuit en forêt. Les corps de Bruno et Lucas Simard n’ont pas été retrouvés, malgré plusieurs journées de recherches menées par la Sûreté du Québec.

Cette situation fait en sorte que leur décès n’est toujours pas officiellement reconnu. Ainsi, Sonia Poirier ne peut avoir accès à l’assurance-vie de son époux qui lui permettrait de subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille durant cette période difficile.

Dans l’espoir d’y parvenir, elle a entrepris des démarches juridiques coûteuses qui nécessiteront l’intervention d’un avocat et d’un notaire. Bruno Simard était un homme très impliqué dans sa communauté, notamment au sein du Club Rotary de Sept-Îles.

Suite à la tragédie, l’organisme a lancé une campagne de financement pour venir en aide à la famille. Sur la plate-forme de sociofinancement «GoFundMe», 11 465$ ont été amassés. Jusqu’ici, le Club a aussi récolté 21 500$ en argent et en chèque. L’objectif total a été fixé 50 000$, afin d’aider la famille à vivre dans l’attente du règlement des assurances qui ne peut s’avérer sans le certificat de décès.

Il est possible de contribuer en ligne, sur le site de sociofinancement GoFundMe, au https://www.gofundme.com/soutien-famille-bruno-simard. Également par chèque: à l’ordre de Rotary – Fonds Bruno Simard. Les chèques peuvent être expédiés à Club Rotary – Fonds Bruno Simard, C.P. 573, Sept-Îles, G4R 4K7.

 

 

 

 

Partager cet article