Double meurtre: Ronald Henry Tooma serait non criminellement responsable

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Double meurtre: Ronald Henry Tooma serait non criminellement responsable
Ronald Henry Tooma.

Une évaluation psychiatrique conclut que Ronald Henry Tooma est non criminellement responsable du double meurtre non prémédité dont il est accusé. La Couronne a toutefois indiqué vouloir demander une deuxième expertise psychiatrique.

Ces informations ont été dévoilées par la procureure de la Couronne, Me Marisol Guerrero-Clusiau, lors d’une audience tenue le 1er août dernier au palais de justice de Sept-Îles.

«Monsieur est maintenant apte à comparaître et à subir son procès. Il y a une évaluation par contre qui indique qu’il est non criminellement responsable», a-t-elle indiqué à la Cour.

La procureure demandera donc à un autre psychiatre de rencontrer l’accusé.

«On veut avoir une deuxième opinion parce que c’est un dossier très sérieux», justifie-t-elle.

Le dossier reviendra à la cour en septembre pour la suite des procédures. L’accusé demeurera détenu à l’Institut Philippe-Pinel pendant cette période.

Traitement forcé

En juin, le personnel de l’Institut Philippe-Pinel avait déclaré ne pas être en mesure d’effectuer l’évaluation psychiatrique de l’accusé à cause de son état mental. La Cour avait alors rendu une ordonnance de traitement pour permettre aux psychiatres de faire leur évaluation.

«On a ordonné qu’il y ait des traitements. Monsieur est devenu apte et là, ils ont pu procéder à l’évaluation sur la responsabilité aussi», explique Me Guerrero-Clusiau.

Ronald Henry Tooma est accusé d’avoir tué une femme de 25 ans et une fillette de 2 ans et demi le 23 avril 2018 à Sept-Îles. Les meurtres auraient été commis à coups de marteau en présence d’autres enfants.

Des ordonnances de non-publication interdisent de communiquer les noms des victimes et des témoins ainsi que la preuve présentée au soutien de la demande d’évaluation psychiatrique.

Le procureur en défense, Me Jean-Luc Desmarais, n’a pas voulu donner d’entrevue au Nord-Côtier.

Partager cet article