Dévoilement d’une stratégie pour l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Dévoilement d’une stratégie pour l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre
De concert avec l’ensemble des acteurs municipaux, la Ville de Sept-Îles, ici représentée par son maire, Réjean Porlier, et DÉSI, ici représenté par sa chargée de projet, Katy Langlais entendent travailler fort pour rendre la municipalité plus attractive. Des efforts qui auront aussi un grand impact sur le plan régional.

Au printemps 2019, la Ville de Sept-Îles a confié le mandat à Développement économique Sept-Îles (DÉSI) de voir à l’élaboration d’une stratégie pour l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre qui constitue un enjeu local et régional important. Sa présentation a été faite, le 14 février, lors du déjeuner de la Chambre de commerce de Sept-Îles.

Plusieurs facteurs expliquent cette problématique d’attraction et de rétention de la main d’œuvre. Il a été fait mention de la décroissance de la population sur la Côte-Nord, les ratés du réseau de transport, les coûts prohibitifs du transport aérien, l’enclavement de la région, l’économie en dent de scie, l’accès à un logement à coût abordable, la longueur des démarches pour recevoir des travailleurs immigrants et aussi une très grande méconnaissance de la région qui nuit grandement à son attractivité.

Pour justifier l’importance d’une telle stratégie, la chargée de projet de DÉSI, Katy Langlais cite en exemple la campagne promotionnelle Vivre en Gaspésie. Entamée au début de 2000, elle a sûrement contribué à faire en sorte que cette région connaisse un solde positif migratoire en 2018-2019. Elle l’a rendue plus attractive.

Des pistes de solutions

Les moyens envisagés pour renverser la situation sont d’agir sur la diplomation, de rendre l’ensemble de la région accessible par la route, d’assurer une diversification économique, d’améliorer le milieu de vie, d’avoir des structures d’accueil pour l’accueil des nouveaux arrivants et de réduire les coûts du transport aérien.

Avec pour objectif d’attirer 2 000 travailleurs d’ici 2022, quatre comités ont été formés : Attraction, recrutement, fidélisation et milieu de vie. L’ensemble des acteurs municipaux sont invités à s’y impliquer activement. D’ici peu, un appel d’offres sera lancé pour l’embauche d’une personne qui aura à mettre en place une stratégie de marketing territorial pour l’image de marque Sept-Rivières.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de