Déneigement, centre communautaire et roulottes au cœur du conseil

Photo de Jean-Christophe Beaulieu
Par Jean-Christophe Beaulieu
Déneigement, centre communautaire et roulottes au cœur du conseil
Guylaine Lejeune agissait comme pro-maire lors de la conseil municipal du 26 novembre dernier.

La possibilité de dépassement du budget de déneigement, la construction d’un nouveau centre communautaire et l’interdiction des génératrices pour les roulottes ont fait l’objet de discussions à la séance du conseil municipal du 11 février.

La Ville de Sept-Îles présentait il y a quelques semaines son intention de permettre les roulottes sur les terrains des périphéries (Gallix, Moisie et Matamek). Une partie du nouveau règlement laissait entendre qu’il y aurait possibilité d’installer des roulottes sur les terrains rendus «non-constructibles» par les risques d’érosion et de submersion.

Permis du 1er mai au 15 octobre, les véhicules auraient toutefois besoin de génératrices afin d’être alimentés en électricité. C’est ce point qui avait fait réagir certains citoyens dernièrement. Le conseil municipal a finalement décidé d’interdire les génératrices.

«On a bien entendu les inquiétudes et, en effet, le bruit des génératrices ne serait pas particulièrement intéressant pour le voisinage», a indiqué Réjean Porlier lors de la séance.

Nouveau centre communautaire au parc Ferland

Un nouveau centre communautaire au parc Ferland est dans les plans de la Ville, mais il est trop tôt pour parler d’une date pour sa construction. Toutefois, les procédures avancent. L’ancien bâtiment fut parmi ceux que la municipalité a dû démolir l’an dernier pour cause de désuétude.

Il était utilisé principalement par le Jardin communautaire Ruisseau Bois-Joli et l’organisme Chantier-Jeunesse-Loisirs. Ces derniers ont pu faire valoir leurs besoins pour le nouveau bâtiment, a indiqué la conseillère du district, Guylaine Lejeune.

Le «déneigement»

La séance publique de lundi fut aussi l’occasion d’apprendre que le budget de déneigement pourrait bien être dépassé. 4 145 000$ avaient été prévus dans le plan de déneigement.

«Si la tendance se maintient, il serait étonnant qu’on ne dépasse pas le budget», a laissé entendre le directeur général de la municipalité, Patrick Gwilliam.

Renverser la tendance

Le maire Porlier a quant à lui profité de la séance pour revenir sur sa rencontre de la semaine dernière avec le ministre Jonatan Julien. Questionné par ce dernier sur les moyens de faire augmenter la population dans la région, M. Porlier a expliqué sa vision.

«Il ne faut surtout pas se fier sur un modèle unique, de ne penser qu’à amener la grande entreprise et que ça va tout régler nos problèmes et renverser la tendance démographique. Je ne crois pas à ça. La grande entreprise a sa place, mais si on ne fait qu’attendre après ça, on va toujours retomber dans les mêmes souliers», a déclaré le maire.

Partager cet article