Déficit de 140 000$ pour le Vieux-Quai en Fête

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Déficit de 140 000$ pour le Vieux-Quai en Fête
Le vice-président du conseil d’administration du Vieux-Quai en Fête, Wayne Malouin, le président, Jonathan Martel et le trésorier, Christian Noël, ont tenu un point de presse mercredi à Sept-Îles.

La 23e édition du Vieux-Quai en Fête se solde par un déficit de 140 000 dollars. Un premier rapport déficitaire dans son histoire qu’on attribue aux conditions météorologiques des deux premiers jours du festival et à des revenus variables nettement en dessous des attentes. Il faut rappeler que l’organisation a apporté beaucoup de changements à l’édition 2016.

C’est la première année que les spectacles en soirée étaient payants sur le site du Vieux-Quai en Fête. La vente d’alcool a aussi été autorisée en 2016.

«On s’était basé sur ce qui se vendait dans d’autres festivals similaires en région. On avait fait des prévisions très conservatrices. Dans les faits, moins de gens ont accepté de débourser et ils ont moins consommé. Tout ça a un impact direct sur notre revenu. On a la moitié moins de revenu variable qu’espéré», a déclaré le président du conseil d’administration, Jonathan Martel.

Malgré cet important manque à gagner, cette version bonifiée du Vieux-Quai en Fête semble avoir réellement plu aux festivaliers. «On est confronté à un dilemme. Les gens ont apprécié ce virage. On ne reçoit que de très bons commentaires, enchaîne-t-il. Je sais que les restaurateurs dans le bas de la ville ont eu un achalandage monstre».

Loin d’être alarmistes, les membres du comité organisateur entendent se retrousser les manches pour organiser différentes activités de financement, au cours des prochains mois, pour arriver à renflouer ses coffres et remplir ses obligations envers les fournisseurs. «On doit rectifier le tir», ajoute M. Martel qui souhaite conserver la même formule, mais la réaliser à moindre coût.

Partager cet article