De Montréal à Natashquan pour Mathieu Bérubé

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
De Montréal à Natashquan pour Mathieu Bérubé
De nature mélancolique dans la vraie vie et sur disque, Mathieu Bérubé utilise également l’humour comme une arme de séduction massive qui s’accompagné de textes poétiques. Photo courtoisie

Animateur à la radio francophone de Natashquan, Mathieu Bérubé est loin d’avoir délaissé la carrière d’auteur-compositeur-interprète. Bien au contraire, il mise beaucoup d’espoir sur Roman Savon, un deuxième album qu’il a lancé le 23 août et dans lequel il aborde l’amour avec beaucoup d’autodérision. 

Éric Martin

En choisissant d’avoir un pied sur terre dans cette municipalité de la Côte-Nord, Mathieu Bérubé avait besoin de se retrouver.

« En ville, on est parfois saturé. J’y suis allé pour mettre mes idées au clair. Aujourd’hui, il est possible de mener une carrière musicale à distance grâce aux outils technologiques », avance-t-il.

Le titre choisi pour ce deuxième album, dont l’enregistrement s’est terminé en 2018, démontre l’envie pour cet auteur-compositeur-interprète d’utiliser le thème de l’amour sans pour autant se prendre trop au sérieux. « C’est en soi ironique. L’amour demeure un thème indémodable », souligne-t-il. « Avant tout, je voulais rire de moi. Ces chansons deviennent, en quelque sorte, des personnages qui s’entredéchirent. »

Un travail d’équipe

Pour la réalisation de ce projet, l’artiste a choisi de collaborer avec Antoine Corriveau. Un pair pour lequel il a beaucoup de respect et de considération.

« On s’était croisé à Montréal. J’avais envie de travailler avec lui. On a pris un café et on savait déjà dans quelle direction on s’en allait. La base demeure folk », lance celui qui a participé aux Francouvertes en 2018.

En plus du travail en duo, des musiciens sont aussi venus se greffer à l’aventure. « Les musiciens sont venus une fois. Ils ont improvisé. On a choisi dans ce qu’il nous avait offert, explique Mathieu Bérubé. Ils ont ajouté des petites fioritures à mes chansons. Ils en ont contribué aux mélodies et je leur en suis grandement reconnaissant. C’est un apport d’une valeur inestimable. »

Un nouvel élan créatif

Jusqu’à maintenant, l’artiste de Natashquan a lancé trois extraits à la radio dont Elle et moi lors de la sortie de l’album à la fin novembre.

« Plusieurs mois s’étaient écoulés depuis l’enregistrement de l’album. J’ai pu prendre du recul », indique-t-il. « Certaines chansons se sont imposées plus que d’autres. Je considère que Elle et moi est la plus dansante et accessible du lot. »

Mathieu Bérubé s’est doté d’un studio à la maison et il entend rapidement se remettre en mode création pour un troisième album. « C’est un processus de longue haleine. Il est évident que Natashquan en sera une très grande inspiration », explique celui pour qui l’animation radio est une nouvelle corde à son arc. « J’apprends un nouveau métier. C’est très enrichissant. J’apprends à mieux m’exprimer et mon cerveau est toujours actif. »

L’album de Mathieu Bérubé est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et en écoute continue sur Spotify. Des chansons qu’il entend bien défendre sur scène au printemps ou à l’été 2020. C’est-à-dire après s’être remis en mode créatif.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de