De bonnes récoltes pour le Grenier boréal

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
De bonnes récoltes pour le Grenier boréal
Facebook Grenier Boréal

La Coop de solidarité agroforestière de Minganie – Le Grenier boréal, a été confrontée à de nombreux défis ce printemps en raison de la COVID-19, mais jusqu’à présent, les récoltes de fruits et légumes sont bonnes.

La COVID-19 n’a pas facilité la tâche cette année pour l’équipe du Grenier Boréal. Selon Alex Beaudin,coordonnateur des productions fruitières et des produits forestiers, le début de la saison a été retardé. Ce retard s’explique par l’arrivée tardive d’étudiants en agriculture qui effectuent un stage au Grenier Boréal. De plus, le climat a été très sec et chaud ce qui est plutôt inhabituel pour la région.

Pour faire face à cette année particulière, l’organisme a décidé de diminuer leurs variétés de fruits et légumes en production pour l’année 2020. En se concentrant sur certains légumes qui sont acclimatés à la région de la Minganie, les récoltes sont excellentes jusqu’à présent selon Alex Beaudin : « Les récoltes sont abondantes, on croule sous les légumes présentement».

Parmi les légumes qui ont eu un excellent rendement cette année au Grenier Boréal, on retrouve les courgettes, l’ail du Québec, les haricots et les légumes racines comme les carottes et les navets.

Au printemps 2020, la Coop de solidarité agroforestière de Minganie a établi comme objectif de doubler sa production à moyen-long terme. Selon Alex Beaudin, ce but est en bonne voie de se réaliser parce que la production de cette année est presque équivalente à celle de l’an passé, même si seulement un champ a été utilisé cette année. L’an prochain, les trois champs seront utilisés.

De plus, la serre présente au Grenier boréal qui aurait dû servir cette année, n’a pu être terminée à temps en raison de la COVID-19. La construction devrait être terminée pour l’an prochain ce qui aidera encore plus à la production.

Production écologique

Le Grenier boréal est un organisme qui pratique une agriculture biologique et écologique. Cela représente certains défis. Comme le mentionne Alex Beaudin, il y a toujours de nouveaux problèmes auxquels ils sont confrontés chaque année et les solutions ne sont pas faciles à trouver en raison de la non utilisation de produits chimiques.

Par exemple, lors des premières années de production, il n’y avait pas d’insectes ravageurs de cultures, mais avec le temps, il y en a eu. « On utilise des moyens traditionnels qui fonctionnent bien comme l’utilisation de produits naturels qui ont des propriétés répulsives contre les insectes », affirme M. Beaudin.

Kiosque ambulant

Nouveauté pour cette année pour le Grenier boréal, la mise en place d’un kiosque ambulant à travers la Minganie. L’équipe du Grenier boréal s’est déplacée à travers différentes municipalités de la MRC pour aller vendre des fruits et légumes frais. Une initiative qui fut appréciée de la population selon Alex Beaudin.

« Je pense que le kiosque ambulant a contribué à donner la piqûre aux gens de l’agriculture. Beaucoup de gens venaient échanger avec nous pour savoir comment faire un jardin.»

Signe de la popularité du kiosque ambulant du Grenier boréale, le fait qu’il y a eu 4 marchés où toute la marchandise fût écoulée en moins d’une heure.

Automne

Pour les prochains mois, les activités n’arrêtent pas pour le Grenier boréal. Il y aura notamment des sorties scolaires organisées dans les champs pour que les jeunes puissent découvrir l’agriculture.

Cet automne, le Grenier boréale se consacrera à la cueillette de petits fruits en forêt comme la camarine, le genévrier et l’airelle vigne d’Ida.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires