COVID-19 : Marilène Gill soutient les médias et des organismes

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
COVID-19 : Marilène Gill soutient les médias et des organismes
« Internet haute vitesse n’est même pas une option disponible pour plusieurs personnes en région, ce n’est pas normal en 2020 », déplore la députée de Manicouagan, Marilène Gill.

Le bureau de circonscription de la députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, achètera de la publicité pour une valeur de 11 000 $ auprès des médias régionaux et des organismes communautaires qui font dans la sécurité alimentaire et l’aide aux gens dans le besoin.

Mme Gill affirme répondre ainsi à l’appel du gouvernement du Québec à la mobilisation de tous pour soutenir les médias régionaux, durement touchés par la chute des revenus publicitaires découlant de la pandémie de COVID-19, et les organismes d’aide.

« Nous le savons, dans une situation économique difficile, les médias régionaux jouent un rôle d’autant plus crucial dans la diffusion de l’information auprès de la population » a indiqué la députée dans un communiqué.

Mme Gill n’a pas manqué de souligner également qu’avec les nombreuses pertes d’emploi des dernières semaines, les demandes d’aide alimentaire ont bondi. « Certains organismes communautaires jouent un rôle clé en permettant à des familles et à des citoyens d’avoir chaque jour quelque chose dans leur assiette. »

Parmi les organismes soutenus, il y a notamment les comptoirs alimentaires de la région et Action chômage Côte-Nord.

Enfin, l’élue a invité les Nord-Côtiers de moins de 70 ans qui n’ont pas de symptômes du coronavirus et qui ont du temps à offrir à s’impliquer bénévolement pour soutenir les organismes communautaires de la région, tout en respectant les consignes de protection et d’hygiène. Elle a fait la promotion du portail web d’inscriptions mis en place par le gouvernement du Québec.

Le quart du budget

Selon Jeff Dufour-Tremblay, adjoint principal de Mme Gill, le bureau de circonscription peut investir en publicité jusqu’à 10 % de son budget de fonctionnement annuel. Or, ce maximum n’a jamais été atteint, indique-t-il.

Dans les premiers sept jours de l’exercice 2020-2021, déjà le quart des quelque 45 000 $ disponibles a été engagé. « Il va être utilisé à 100 % cette année », a assuré M. Dufour-Tremblay.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de