COVID-19 : le maire de Baie-Trinité s’adresse à ses concitoyens

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
COVID-19 : le maire de Baie-Trinité s’adresse à ses concitoyens
Le maire de Baie-Trinité, Étienne Baillargeon, implore ses citoyens de respecter les mesures pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Il pense notamment aux personnes âgées et aux gens de retour d'un voyage à l'étranger.

Le maire de Baie-Trinité, Étienne Baillargeon, ajoute à son tour sa voix aux autorités de la Santé publique pour implorer ses citoyens à respecter les mesures d’hygiène et de prévention mises en place par Québec pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Mardi, alors que le premier cas d’une personne infectée était enregistré sur la Côte-Nord, l’élu s’est adressé à sa population par l’entremise d’un mot partagé sur le site Internet de la municipalité et de porte-en-porte.

Alors que la question du non-respect de la quarantaine par certaines personnes arrivées de l’étranger fait l’actualité depuis plusieurs jours, M. Baillargeon a demandé avec vigueur à ses citoyens dans cette situation de s’isoler à la maison pendant 14 jours.

Le maire avait aussi un message bien senti pour les « personnes d’un âge vénérable » qui, a-t-il précisé, sont très majoritaires au sein de sa population. « Je vous demande de suivre les directives à la lettre : ce qui veut dire de ne pas quitter la maison (…) de ne pas vous voisiner », a-t-il écrit. Il les invite à faire appel à d’autres personnes moins à risque pour les emplettes.

Et si ces aînés doivent tout de même sortir de leur domicile, le lavage des mains est primordial. « Gardez à l’esprit que c’est vous que nous devons protéger par tous les moyens. »

Les plus jeunes

Aux enfants et aux adolescents, le maire Baillargeon dit comprendre que le confinement est loin d’être facile, mais qu’avec la technologie, il y a moyen d’être en contact avec les amis. « Il serait désolant de vous voir, si peu nombreux êtes-vous, malades, voire pire », a-t-il précisé, en les invitant à jouer et à passer du temps à l’extérieur.

Tous les gens doivent éviter de sortir à moins d’un besoin essentiel. Si un déplacement est nécessaire, la distanciation sociale d’au moins deux mètres doit être respectée.

« Même si tout un chacun se connaît, beaucoup de gens de l’extérieur utilisent nos services (épiceries locales). Ces derniers peuvent être porteurs et l’ignorer », a prévenu le maire. Il a aussi rappelé que la contagion peut également survenir lorsque des Baie-Trinitois sortent du village.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de