COVID-19 : le Drakkar recevra 1 M$ du gouvernement

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
COVID-19 : le Drakkar recevra 1 M$ du gouvernement

Le gouvernement du Québec a finalement répondu aux appels au secours de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et ouvrira les cordons de la bourse. Tous comme les 11 autres clubs québécois du circuit, le Drakkar recevra donc un million de dollars pour l’aider à surmonter la pandémie, et il pourra rembourser rapidement le prêt que lui a fait la Ville de Baie-Comeau il y a tout juste un mois.

En fin d’après-midi jeudi, la ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine Isabelle Charest a annoncé un plan d’aide de 70 M$, plan pour donner un peu d’oxygène aux fédérations, clubs et organismes sportifs du Québec, frappés eux aussi de plein fouet par la COVID-19.

De cette somme, 12 M$ sont dévolus à la LHJMQ. Ainsi, chacun des clubs québécois de la ligue recevront 1 M$.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle », a été la première réaction de Julie Dubé, présidente du conseil d’administration de Hockey junior Baie-Comeau. « Ça va nous permettre de passer à travers cette année pas ordinaire, où il n’y a pas de revenus et il y a quand même des dépenses. »

Mme Dubé a aussi assuré que l’équipe allait « rembourser dès que possible » le prêt de 600 000 $ de la Ville, un geste qui n’avait pas fait l’unanimité à la table du conseil municipal et dans la population.

« On préfère rembourser tout de suite, car selon nos prévisions, avec cette aide gouvernementale, ça va nous permettre pratiquement de conclure la saison sans déficit », a affirmé la présidente. Déjà, avec le report des matchs d’ici la fin octobre, il y aura quelques dépenses de moins, fait-elle remarquer.

Selon les attentes de la Ville

« Clairement, une somme d’un million, c’est en plein l’attente qu’on avait. Ce n’est que du bonheur, cette annonce », rayonnait le maire Yves Montigny quelques minutes après la conférence de presse de la ministre.

« On n’avait pas les moyens de perdre ce moteur économique qu’est le Drakkar. On a vraiment eu raison de sauver cette équipe, car c’était ça l’enjeu avec le prêt. Si on l’avait laissé mourir, les autres équipes se retrouveraient avec un million et nous, on n’aurait rien », a-t-il ajouté.

Quant au remboursement rapide du prêt, il salue la volonté du nouveau c.a du Drakkar. « C’est correct que la nouvelle gouvernance de l’équipe de vouloir rembourser le plus vite possible. Ça démontre que le conseil d’administration veut gouverner en étant le plus autonome possible, mais la Ville sera toujours là pour soutenir le Drakkar », a conclu le maire de Baie-Comeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires