(MISE À JOUR) COVID-19 : le confinement de la Côte-Nord est prolongé

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
(MISE À JOUR) COVID-19 : le confinement de la Côte-Nord est prolongé

La Côte-Nord restera confinée deux semaines de plus. En point de presse mercredi, le Centre de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord a annoncé que les points de contrôle à Tadoussac et Sacré-Cœur seront maintenus jusqu’au 31 mai. Pour celui en Minganie (Rivière-aux-Graines), il sera déplacé à Kegaska.

La directrice générale adjointe par intérim, responsable des territoires périphériques pour le CISSS Côte-Nord, Dyane Benoît a rappelé que seules les entrées et sorties de la région seront permises pour des raisons essentielles ou humanitaires et qu’il faut éviter les régions où la situation de la COVID-19 est chaude.

« La direction de la santé publique a décidé qu’il était avantageux de poursuivre pour un deux semaines additionnelles pour permettre à notre population d’intégrer l’ensemble des mesures pour que ça devienne des comportements ou des réflexes », a-t-elle mentionné pour expliquer le prolongement du confinement.

Mme Benoît a mentionné qu’avec l’arrivée du beau temps et la réouverture des commerces, les gens ont tendance à oublier les directives mises en place.

Nouveau cas

Le Dr Richard Fachehoun, médecin conseil en santé publique, a indiqué que le nouveau cas confirmé à la COVID-19, le 114e cas, n’était pas lié au pénitencier de Port-Cartier. Une enquête épidémiologique est en cours. Les cinq personnes non guéries sont en isolement à leur domicile.

Il a mentionné vouloir accroître le nombre de dépistage sur la Côte-Nord, une centaine de tests de plus par semaine. Des tests seront faits dans les milieux isolés (Fermont, Minganie, Basse-Côte-Nord et communautés autochtones) et de façon aléatoire dans les écoles, milieux de travail et au pénitencier.

Dr Fachehoun appelle à la responsabilité collective alors qu’il faudra vivre pour plusieurs mois avec le virus. Le respect de la distanciation physique et de lavage des mains doit être maintenu. « On ne peut pas avoir un barrage de la Côte-Nord pendant deux ans », a-t-il fait valoir.

Proches aidants

Lors de son intervention, la directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées (SAPA), Priscilla Malenfant a rappelé que les proches aidants pouvaient réintégrer les milieux de vie, mais qu’ils se devaient d’être connus avant la pandémie et qu’ils doivent apporter un soutien significatif plusieurs fois par semaine. Quatre cents personnes sur la Côte-Nord soutiennent déjà les personnes dans ce besoin.

Les proches aidants qui ont des questionnements sur les mesures peuvent téléphoner au 1-877-677-6243. Ils se doivent de suivre une formation en lien avec la situation.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
trackback

[…] Les élus de la Côte-Nord questionnés sur le prolongement de la fermeture de la région en lien avec la situation de la pandémie de la COVID-1…. […]