Compressions en éducation: Nouvelles chaînes humaines autour d’écoles de Sept-Îles

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Compressions en éducation: Nouvelles chaînes humaines autour d’écoles de Sept-Îles

Des parents et enfants ont formé des chaînes humaines autour des écoles primaires du Boisée et Maisonneuve à Sept-Îles, lundi matin. C’est la deuxième qu’une telle manifestation se tient dans la région depuis le 1er octobre dans le cadre de la campagne «Je protège mon école publique».

Ce mouvement dénonce les coupures gouvernementales en éducation qui affecte les services offerts aux jeunes. Les conseils d’établissements des deux écoles dénoncent aussi l’augmentation du nombre d’élèves par classe et les coupures de personnels spécialisés comme des orthopédagogues et des psychoéducateurs.

D’autres chaînes humaines ont été organisées ailleurs au Québec pour exiger un financement «adéquat et stable» du réseau d’écoles publiques. La députée de Duplessis, Lorraine Richard, a participé à la chaîne humaine de l’école du Boisée. «Dire qu’il y a quelques mois à peine, Philippe Couillard promettait que l’éducation était sa priorité. Ce qui m’apparait pourtant évident en ce moment, c’est que l’éducation est bien loin dans les priorités du gouvernement libéral», a dénoncé Mme Richard sur sa page Facebook.

11h35v09_2
La députée Lorraine Richard s’est jointe au mouvement de protestation. (Photo : Olivier Caron)

 


 

Des parents et enfants ont formé une chaîne humaine autour de l’école du Boisée, lundi matin. (Photo : Olivier Caron)

Partager cet article