Complexe aquatique : La Ville pourrait compter sur l’aide de Québec

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Complexe aquatique : La Ville pourrait compter sur l’aide de Québec
L'espace de l'ancienne piscine municipale suscite les discussions à la Ville de Sept-Îles.

Après le dépôt de trois demandes de subventions, la Ville de Sept-Îles pourrait finalement compter sur l’aide du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour financer son complexe aquatique, évalué à 15,6 millions $. Le Nord-Côtier a appris que le projet d’agrandissement du centre socio-récréatif a enfin été retenu. L’apport de Québec pourrait atteindre jusqu’à 3 millions $, selon nos informations. La ministre Marie Malavoy devrait d’ailleurs en faire l’annonce prochainement à Sept-Îles.

Si elle se concrétise, l’annonce de Québec sera une bonne nouvelle pour les contribuables septiliens. En mars 2013, la Ville de Sept-Îles choisissait de mettre de l’avant son projet d’aménagement d’une nouvelle piscine, et ce, malgré l’absence de subvention du gouvernement provincial. La décision du conseil municipal n’était pas étrangère à la désuétude des installations actuelles, aménagées à la fin des années 50.

Pour le financement, la Ville avait autorisé une dépense de 15 595 000$ pour son projet. L’administration avait à l’époque affecté un montant de 3 millions $, provenant du fonds général de la municipalité, plus précisément des surplus accumulés, pour alléger l’emprunt final qui atteint 12 595 000$, sur 30 ans.

«Nous avons entendu certaines choses, mais nous n’avons pas eu de confirmations», a fait savoir le directeur adjoint de la Ville de Sept-Îles, Denis Clements, sans vouloir commenter davantage la nouvelle. Néanmoins, M. Clements indique que le projet est actuellement en processus d’appels d’offres pour les travaux de construction. «L’ouverture des soumissions doit avoir lieu le 19 novembre», a-t-il précisé.

Important complexe
Le complexe aquatique, qui sera adjacent centre socio-récréatif, sera aménagé du côté gauche de l’établissement, entre l’avenue Jolliet et les terrains de tennis. Le projet prévoit l’installation d’une nouvelle piscine de six corridors et de 25 mètres de long. «Il y doit aussi y avoir un bassin d’eau pour les enfants et de nouveaux vestiaires», a ajouté M. Clements.

La Ville a choisi de retirer le projet de conversion du bassin actuel en plateau multifonctionnel pour alléger les coûts de construction. «Nous allons attendre un peu pour déterminer ce qu’il va y avoir à l’endroit de l’ancienne piscine, a expliqué le directeur adjoint. Ça va dépendre par exemple de l’état de la structure.» Les travaux d’aménagement doivent s’échelonner sur une période de 15 à 18 mois. «On souhaite que le complexe soit prêt pour septembre 2015.»

Visite confirmée à Sept-Îles
Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport confirme que Mme Malavoy doit tenir une annonce à Sept-Îles au cours des prochains jours. La date et les détails ne sont cependant pas confirmés. Impossible également de savoir si l’annonce sera en lien avec le complexe aquatique. «À suivre», a laissé tomber le responsable des communications.

La Ville de Sept-Îles a proposé son projet au ministère une première fois en 2009, puis en 2011. La troisième tentative date du 16 mai 2012. La municipalité espérait toucher la somme de 3 millions $.

(Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article