Brendan St-Louis retranché au camp du Drakkar

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Brendan St-Louis retranché au camp du Drakkar
Brendan St-Louis a écopé pour le travail des nouveaux venus à la ligne bleue du Drakkar. Il a été retranché du camp d’entraînement de l’équipe dimanche. Photo Mario Dechamplain

Une mauvaise nouvelle attendait le Baie-Comois Brendan St-Louis à son arrivée dimanche matin au centre Henry-Leonard. Le vétéran défenseur de 20 ans a appris qu’il ne sera pas de l’édition 2020-2021 du Drakkar de Baie-Comeau.

Rejoint peu après avoir annoncé la nouvelle au principal intéressé, Pierre Rioux avait « le moton dans la gorge », comme le dit l’expression consacrée.

« Ce n’est pas le fun à entendre pour les jeunes, mais ce n’est vraiment pas le fun non plus pour nous de leur apprendre », a fait valoir le directeur général. « Pour ce qui est du côté humain, je l’ai trouvée tough celle-là, de dire ça à Brendan, mais je suis en poste pour prendre ce genre de décision. »

Selon Rioux, l’absence des deux Européens et les blessures subies samedi par deux joueurs d’avant (Antoine Rochon et Julien Hébert) l’ont forcé à prendre cette décision.

« On a une jeune équipe et marquer des buts dans cette ligue, ce n’est pas facile. Dans les circonstances, c’est mieux pour nous d’y aller avec un autre attaquant de 20 ans. » Ainsi, les joueurs de 20 ans du Drakkar sont les avants Nathael Roy et Brandon Frattaroli et le gardien Lucas Fitzpatrick.

Outre St-Louis, les autres joueurs retranchés dimanche sont Anakin Guay-Tessier, Vincent Dupuis, Matteo Lamoureux et Mathis Paradis. Il reste maintenant 23 joueurs au camp.

Le dg a aussi souligné que les belles prestations du Forestvillois Marc-Antoine Mercier et de Gabriel Belley-Pelletier à la ligne bleue ont également mêlé les cartes. « On a eu de belles surprises à l’arrière avec ces deux gars-là », a-t-il lancé. Rioux a d’ailleurs concrétisé l’acquisition de Mercier en cédant aux Cataractes de Shawinigan un choix de 6e tour en 2022.

Pour ce qui est des deux Euros, Raivis Ansons et Valentin Demchenko, les papiers du premier sont tous prêts tandis qu’il ne manque que le visa pour le second. Pierre Rioux dit espérer des nouvelles positives pour l’arrivée des deux hommes d’ici une semaine, mais il indique au passage qu’ils devront observer un confinement de 14 jours lors de leur arrivée au Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires