Bossbottes : une mise en scène loufoque

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Bossbottes : une mise en scène loufoque
(Photo : Michel Gauthier)

Bossbottes, un spectacle qui mélange danse-théâtre, jeu clownesque, mais surtout une histoire inspirée des profondeurs des mines dans une mise en scène loufoque et divertissante, s’amène en ville.

La compagnie Bourask sera en tournée du ROSEQ un peu partout pour présenter son spectacle Bossbottes. À Sept-Îles, cet arrêt se fera ce dimanche 10 mars, dès 14h, à la Salle Jean-Marc Dion.

Le spectacle, destiné au jeune public de 5 à 12 ans et aux familles, raconte les péripéties de quatre travailleurs s’activant et dansant au rythme de leurs outils en compagnie de leur patron Bossbottes, un casse-pieds drôle et maladroit.

De la danse percussive de l’Afrique du Sud se mariera à la gigue québécoise et au Slapstick (gag physique) pour créer une atmosphère festive et une interaction avec le public.

Sur la côte

Installée tout récemment à Tadoussac, après quelques années à Montréal, la directrice générale et artistique de Bourask, Sylvie Mercier, souhaite développer son amour pour la danse en région tout près de la nature et des grands espaces.

Elle a d’ailleurs lancé un nouveau spectacle, Fjord-Projet in situ, né d’une collaboration avec les communautés innues de la Côte-Nord. Il représente une expérience visuelle et sensorielle à dimension humaine.

«Fjord se veut principalement un rapprochement et une connexion entre les cultures, mais également un hommage à la culture autochtone», explique Mme Mercier.

Depuis 2010, la compagnie Bourask a participé à l’International Body Music Festival un peu partout à l’étranger, notamment en Indonésie, en France, au Brésil et au Mexique.

 

Partager cet article