BAnQ Sept-Îles : une porte d’entrée importante en généalogie

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
BAnQ Sept-Îles : une porte d’entrée importante en généalogie
L’archiviste-coordonnatrice de la BAnQ Sept-Îles, Danielle Saucier, invite la population à visiter ces installations lors d’une journée porte ouverte, demain de 10h à 16h.

Pour souligner la Journée nationale de la généalogie, l’équipe de la Bibliothèque et archives nationales du Québec (BAnQ) à Sept-Îles se fera un plaisir d’accueillir la population le samedi 23 novembre de 10 h à 16 h dans ses locaux au 700, boulevard Laure, bureau 190. Sur place, les personnes intéressées pourront se familiariser avec les services offerts et entamer des recherches afin de connaître leurs origines.

Cette activité est tenue de concert avec la Société de généalogie de la Côte-Nord qui occupe ses locaux pour la tenue de ses rencontres. Pour l’occasion, les gens pourront assister à deux représentations de Family Search (une à 10 h 30 et l’autre à 14 h), un outil de recherche en ligne qui permet d’avoir accès à des archives provenant d’un peu partout à travers le monde.

Il y aura également une visite du magasin de 13 h à 13 h 30 avec la présentation de certains documents. Le reste du temps sera consacré à de la recherche libre en généalogie. Les gens pourront également visiter l’exposition ICI qui comporte des photographies de Sept-Îles prise de 1900 à 1980.

En raison de la présence de partenaires, cette journée porte ouverte constitue un moment idéal pour entamer certaines recherches généalogiques. « Il y aura des gens sur place pour vous aider à débuter vos recherches. Il y aura d’intéressantes présentations. Des outils gratuits seront mis à leur disposition », précise l’archiviste-coordonnatrice de la BAnQ Sept-Îles, Danielle Saucier.

Un intérêt grandissant

Au cours des dernières années, force est de constater que la généalogie gagne en popularité pour diverses raisons. « On aime tous connaître nos ancêtres. On le fait pour savoir d’où on vient. Où nos ancêtres se sont promenés? Pourquoi nous sommes rendus ici? C’est une curiosité. Il faut savoir d’où on vient pour savoir où on va », soutient-elle.

En effet, la plupart des gens qui viennent en salle le font pour des recherches généalogiques. D’autres le font pour voir les photographies sur place ou celles d’un lieu précis. À cela s’ajoute une clientèle plus spécialisée qui fait des recherches sur un sujet plus pointu.

Un outil technologique fiable

Bien entendu, le portail web de la BAnQ demeure une excellente porte d’entrée puisqu’il comporte des bases de données généalogiques et aussi des archives numérisées en ligne qui sont du domaine public. L’outil Pistar, qui s’y trouve également, permet une recherche dans tous les dix centres de la BAnQ à travers le Québec. Il est fortement recommandé d’entamer une recherche en ligne avant de se présenter en magasin.

Le rôle des centres est d’assurer la conservation des archives de l’État et de fournir une aide-conseil aux ministères et aux organismes afin qu’ils assurent une gestion efficiente de leurs archives.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de