Autre gain pour les Innus contre la minière IOC

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Autre gain pour les Innus contre la minière IOC

Les Premières Nations d’Uashat mak Mani-Utenam et Matimekush-Lac John obtiennent un gain de plus dans la bataille juridique qui les opposent à la Compagnie minière IOC et son principal actionnaire, Rio Tinto.

La Cour d’appel du Québec rejette la requête de la minière qui tentait d’interjeter appel de la décision de la Cour supérieure autorisant la poursuite judiciaire entamée par deux nations innues, qui réclament 900 millions $ à la société pour l’exploitation des ressources naturelles sur ses terres ancestrales depuis les années 50.

Pour la minière, la reconnaissance des titres et droits autochtones incombe aux gouvernements et constitue un «prérequis à toutes autres demandes».

«Rio Tinto et sa filiale IOC tentent de continuer de nous ignorer, tout comme elles l’ont toujours fait, a dénoncé le chef de Uashat mak Mani-Utenam, Mike Mckenzie. Ce jugement démontre que Rio Tinto ne pourra plus s’esquiver», a-t-il rajouté. Dans un communiqué, les deux nations de la Côte-Nord assurent que «cette grande victoire» assure la continuation des procédures en cours.

Des discussions vaines
Un blitz de discussions entre les parties, en marge des procédures judiciaires, s’est déroulé en décembre sans vraisemblablement donner de résultats. Une table de négociations entre la minière et les Innus est d’ailleurs en place depuis plusieurs années.

La minière IOC a refusé de commenter la décision de la Cour d’appel du Québec.

(Photo : archives)

Partager cet article