Arts plastiques : Katie Vibert reconnue par ses pairs

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Le 7 juin dernier, lors du banquet annuel de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) qui se tenait au Palais des congrès de Gatineau, l’enseignante Katie Vibert a obtenu une mention d’honneur visant à souligner la qualité de son travail d’enseignante en arts plastiques au Cégep de Sept-Îles. Un emploi qu’elle occupe depuis déjà 35 ans.

«Cette mention d’honneur se veut pour moi une reconnaissance de mes pairs du Cégep de Sept-Îles. Elle m’a aussi été remise devant plus de 700 de mes pairs de l’enseignement collégial», a-t-elle mentionné. L’apport de Mme Vibert dépasse largement les murs du Cégep de Sept-Îles. Au fil de ses 35 années d’expérience en enseignement des arts plastiques, cette dernière a su contribuer au rayonnement du Cégep de Sept-Îles.

C’est ce qu’a confirmé par écrit Jacques Delagrave, le directeur des études de cet établissement d’enseignement collégial. Un mot qui a été lu par l’animateur de ce banquet annuel de l’AQPC.

Parmi ses réalisations, il y a, entre autres, la conception de certaines murales pour des organismes communautaires de Sept-Îles, dont celui dans hall d’entrée du MOCSI, la piscine et les cages d’escalier du centre socio-récréatif.

Au-delà du travail et de ses réalisations en tant qu’artiste, il semblerait que la personnalité de Mme Vibert soit aussi grandement appréciée de ses pairs. En effet, Jacques Delagrave l’a décrit comme une personne à l’énergie contagieuse.

«Elle est une personnalité haute en couleurs et à l’enthousiasme contagieux, pionnière du département des arts plastiques, artiste accomplie et une enseignante dynamique intéressée par les multiples possibilités qu’offrent les technologies numériques dans sa création.»

Même si elle prend sa retraite de l’enseignement après 35 ans, Katie Vibert entend demeurer active en tant qu’artiste en arts visuels. Elle entend même s’y consacrer à temps plein.

L’enseignante Katie Vibert lorsqu’elle a reçu une mention d’honneur, lors du banquet annuel de l’AQPC. (Photo : Courtoisie)

Partager cet article