Après la pluie, le beau temps!

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Après la pluie, le beau temps!
Il y avait une longue file pour les remonte-pentes dimanche à la Station Gallix. L’équipe a rapidement rétabli la situation pour une meilleure fluidité et le respect de la distanciation de deux mètres. (Photo : Courtoisie )

« Après la pluie, le beau temps! », un titre qui reflète assez bien la situation de la Station Gallix pour la période des Fêtes. Après une pause forcée de trois jours, les 26, 27 et 28 décembre en raison de la météo, pour ne pas dire les bonnes précipitations… de pluie, le dernier week-end a été couronné de succès.

Le directeur général de la Station Gallix, Loïs Babin, estime à 1 200 personnes le nombre d’adeptes de sports de glisse qui ont dévalé les pentes les 2 et 3 janvier, une fin de semaine des plus occupées, au cours de laquelle il a fait beau.

«  C’est très positif pour nous. On a réussi à faire en sorte que les gens respectent les consignes », a-t-il laissé savoir. L’équipe de la Station a dû s’ajuster dimanche alors qu’il y avait une forte affluence pour les remonte-pentes.

Privilège!

Le véritable enjeu du personnel de la Station Gallix demeure la distanciation de deux mètres et le port du couvre-visage. « Les gens comprennent », a mentionné M. Babin, ajoutant que des rappels doivent être faits aux nouveaux-venus.

« C’est un privilège qu’on a de pouvoir opérer », a-t-il renchéri. Le ski alpin et la planche à neige sont parmi les rares activités possibles dans le contexte des mesures en place jusqu’à assurément le 11 janvier.

La suite

Rappelons que la pluie et les redoux des 24, 25 et 26 décembre avaient forcées la Station Gallix à interrompre ses activités. « C’était impressionnant l’eau qu’il y avait », a indiqué le directeur général. L’équipe de la Station a dû mettre les bouchées doubles pour rouvrir le 29 décembre.

En date de lundi, 75% des pentes étaient ouvertes, en plus des glissades et quelques sentiers de raquette. D’autres sections de la montagne pourraient être accessibles dès jeudi (7 janvier). Les motoneigistes peuvent également se rendre à la Station, qui entretient la portion menant au site. Pour ce qui est du restaurant, « on travaille fort pour l’ouvrir », a précisé Loïs Babin, soulignant que la personne pour l’opérer avait été ciblée, mais que la problématique se trouve au niveau de la main d’œuvre pour le moment.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires