APAME: Une soirée haute en couleur organisée pour faire tomber les masques

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
APAME: Une soirée haute en couleur organisée pour faire tomber les masques

Pour souligner le fait que plusieurs proches et personnes atteintes d’un trouble de santé mentale portent toujours un masque en 2015, l’Association des parents et amis du malade émotionnel (APAME) de l’Est de la Côte-Nord organise un bal masqué, le 21 mars à 20 h dans le gymnase du MOCSI. Un événement-bénéfice durant lequel sept personnalités publiques de la région seront mises aux enchères.  

En lien avec la morosité économique qui occasionne de multiples pertes d’emploi et une très grande insécurité financière, la directrice générale de l’APAME de l’Est de la Côte-Nord, Carole Gaudreault, indique que ce sont là des facteurs pouvant conduire à l’apparition de troubles anxieux et de troubles de l’humeur tels que la dépression. «La perte d’emploi est un facteur de stress reconnu, précise-t-elle. Ça affecte le quotidien. Plus que jamais, il faut en parler».

De manière à mieux démystifier les différents troubles de santé mentale, l’organisme entend se faire davantage présent sur le terrain, en effectuant diverses interventions dans les petites et moyennes entreprises (PME). «Les employeurs sont sensibles à la cause. Ils veulent savoir comment intervenir adéquatement avec un employé en détresse émotionnelle. Comme il y a très souvent absence de ressources externes dans les PME, certaines organisations ont déjà eu recours à nos services. La demande se fait sentir», constate Mme Gaudreault.

Une cause parfois mal perçue

Bien des tabous subsistent encore aujourd’hui envers les troubles de santé mentale. Pour certaines personnes, ceci étant perçu à tort comme un signe de faiblesse. «L’idée derrière la tenue d’un événement-bénéfice étant de démontrer que certaines personnes et leurs proches portent de manière constante un masque. Ils ont tout simplement peur du jugement des autres et n’osent pas toujours aller vers les ressources appropriées pour obtenir de l’aide», explique Carole Gaudreault.

Peu importe la classe sociale dans laquelle on évolue, personne n’est à l’abri d’un trouble de santé mentale. «Les gens qui ont toujours eu un rythme de vie effarant et qui se retrouvent sans rien du jour au lendemain. Ça n’a rien d’évident. Ces personnes sont obligées de revoir leur priorité. Dans une société où l’on est animé par le désir, ça n’a rien d’évident de se résoudre à revoir ses besoins à la baisse», souligne celle qui se dit également inquiète par les mesures d’austérité adoptées par le gouvernement et qu’elle considère comme un élément contribuant à creuser davantage les inégalités sur le plan social.

Informations générales

Les billets pour assister à ce bal masqué de l’APAME de l’Est de la Côte-Nord sont en vente au coût de 50 $ dans les bureaux de l’organisme au 652, avenue De Quen, par téléphone au 418 968-0448 ou auprès de sa directrice générale, par téléphone au 418 960-4303. Au cours de cette soirée, quatre toiles d’artistes locaux et des personnalités publiques connues du milieu artistique, communautaire, politique et de la grande entreprise seront mises à l’enchère. Des masques de loup sont également disponibles au coût de 5 $.

Denis Blouin (à gauche) et Carole Gaudreault (Photo : courtoisie)  

Partager cet article