Ann-Sophie Bettez, emballée par la saison à venir

Ann-Sophie Bettez, emballée par la saison à venir

Ann-Sophie Bettez

Crédit photo : Céline Gélinas

C’est ce samedi 13 octobre, vers les 18h30, que la rondelle tombera sur la glace de la Place Bell de Laval pour le coup d’envoi de la saison 2018-2019 des Canadiennes de Montréal. Avec le départ de Caroline Ouellet, Ann-Sophie Bettez devient la véritable vétéran de l’équipe. La hockeyeuse originaire de Sept-Îles soufflera, dimanche, 31 chandelles.

La joueuse étoile et d’expérience, qui en sera à septième campagne avec les Canadiennes, s’est dit excitée par ce début de saison de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). Un engouement marquée notamment par le retour des Olympiennes, entre autres Marie-Philip Poulin et Hilary Knight. Au total, la formation montréalaise compte sur six joueuses qui étaient aux Jeux de Pyeongchang en février dernier.

La Septilienne veut transposer son bagage aux nouvelles et est toujours animée par la passion du hockey. Même si elle ne peut s’investir autant dans sa préparation en raison de ses occupations professionnelles, Ann-Sophie Bettez a démontré qu’elle était en forme lors du camp, figurant parmi les meilleures lors des différents tests physiques.

Jusqu’au bout

Écartées de leur route vers une participation à la finale de la Coupe Clarkson au printemps dernier, les Canadiennes amorcent le calendrier avec la ferme intention de renouer avec les grands honneurs. «Ç’a laissé un goût amer. On va commencer par la première game, mais on veut aller jusqu’au bout», a laissé savoir Bettez, qui a terminé au deuxième rang des pointeuses de la Ligue canadienne de hockey féminin l’an passé, avec une récolte de 41 points (20 buts-21 en passes) en 28 parties.

L’équipe montréalaise devra batailler avec ses rivales dans un circuit féminin encore plus relevé avec le retour des joueuses qui ont représenté leur pays aux dernières Olympiques, et un calibre qui continue d’augmenter. «Le hockey féminin se porte de mieux en mieux année après année», a indiqué la Septilienne, qui garde espoir qu’un jour les joueuses auront pleinement le statut de professionnelle et qu’elles pourront vivre de leur sport.

Portrait

La LCHF comptera une équipe de moins cette année, la Chine ne présentant qu’un seul club, le HC Shenzhen Kunlun Red Star. De leurs côtés, les Blades ont transité de Boston vers Worcester. Quant à l’Inferno de Calgary, il se retrouve avec une entraîneure-chef de renom en Shannon Miller, qui a dirigée les Bulldogs de l’Université Minnesota Duluth durant une dizaine de saison dans la NCAA.

La ligue a également une nouvelle commissaire en poste en Jayna Hefford, joueuse de l’équipe canadienne de 1997 à 2014. «Elle donnera un second souffle à la ligue, une ligue encore plus forte que l’an passé et même que la saison d’avant », a conclu la hockeyeuse septilienne.